Association for Free Research and International Cooperation

English English French French Portuguese Portuguese

Afrique du Sud: L’association AFRIC envoie des observateurs pour les élections

04.05.2019
A quelques jours des élections du 8 mai 2019, l'Association pour la recherche libre et la coopération internationale (AFRIC) a officiellement lancé sa mission d'observation électorale pour l'Afrique du sud. Originaires de plusieurs pays d'Afrique , d'Europe et d'Asie, une vingtaine d'experts du processus électoral, s'apprêtent à sillonner les bureaux de vote de la nation arc-en-ciel.

Comme ce fut le cas à  Madagascar, au Zimbabwe et en République démocratique du Congo, l’Association pour la recherche libre et la coopération internationale (AFRIC) répond à l’invitation des autorités SudAfricaines afin d’ observer les élections  générales du 8 mai  2019. Les observateurs de l’association AFRIC seront sur le terrain afin de voir comment l’administration sud-africaine  gère le vote  le jour du scrutin,  comment  les électeurs réagiront dans les files d’attente, comment se fera la gestion des bureaux de vote par le personnel électoral et  comment le débat public s’organisera autour des  différents  candidats.

Le jour du vote, les observateurs  de l’Association pour la recherche libre et la coopération internationale (AFRIC) vérifieront également que le matériel nécessaire pour assurer de bonnes conditions  de vote a été acheminé  dans les bureaux de vote , s’il n’ y a pas de pratiques frauduleuses  et si la police est présente pour assurer la sécurité des électeurs .

Pour rappel, quelques  26 millions de Sud-Africains sont attendus sur les lieux de vote afin de  désigner leurs députés nationaux et provinciaux cette année. L’Afrique du Sud étant dotée d’un régime parlementaire, ces nouvelles assemblées éliront ensuite le président de la République et les premiers ministres des provinces du pays.

Cette année, on note un boycott massif de la couche juvénile du processus électoral en Afrique du Sud. D’après les chiffres officiels,  plus  de 6 millions de jeunes Sud-Africains, ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Au cours du mois de février 2019,  AFRIC s’est intéressé aux intentions de vote  des jeunes âgés de plus de 18 ans  qui sont parvenus à inscrire sur les listes électorales. Il ressort des résultats  du sondage  que  69,2% des sondés souhaiteraient que Cyril Ramaphosa soit élu à la tête du pays pour les cinq prochaines années   en raison de son pragmatisme et de son expérience.

 

A travers sa participation au processus électoral sud-africain, l’Association pour la recherche libre et la coopération internationale est  heureuse de réaffirmer  son  engagement à œuvrer pour la démocratie, la bonne gouvernance électorale,  la paix et la sécurité qui passent par des élections libres et transparentes, qui ne sont pas source de conflits et qui respectent  la volonté populaire  en Afrique .

 

Les commentaires sont fermés.