Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

Le don d´organe dans la société moderne

17.12.2018
Aborder le sujet sur le don d’organe n’est pas toujours chose facile car si pour les uns parler du don d’organe revient à penser à sa propre mort, pour les autres, c’est une ultime solidarité humaine, sociale et de grande générosité d’envisager un don de soi à une personne connue ou pas. Ceci dit, il faudra conscientiser la société sur ce phénomène. Le don d’organes est un acte ultime d’amour de l’humanité et de son prochain. Quoi de plus beau et de plus spirituel en effet, que d’offrir la possibilité à un autre de prolonger son temps sur cette terre magnifique, de lui permettre d'éprouver la joie de rester avec les siens, de continuer à vivre les expériences profitables à son évolution, alors même que notre propre temps est terminé. En réalité, le don d’organes s’inscrit profondément dans l'énergie qui soutient le monde et qu’on appelle : l’Amour universel.

Le don de soi est sans doute l’une des plus belles vertus qui existent. D’autant plus s’il s’agit de sauver une vie ou de participer à la prolongation de la vie d’un être qui parcourt son chemin. Donner sans compter, donner du fond du cœur, donner de façon inconditionnelle, tel est le don de soi. Et l’exercice commence ici, de souhaiter à ceux qui reçoivent, d’ouvrir leur cœur à celui qui leur donne une chance de continuer leur parcours ici-bas pour évoluer, non pas le donateur physique mais le Divin. Car si la nature avait souhaité mettre fin, la main de Dieu vient en aide pour sauver cet être. Si cet être peut vivre ou voire même renaître, que la vie lui sourit, qu’il en voit le sourire, la joie, le bonheur et surtout l’amour de celui qui lui octroie cette nouvelle chance. Peut-être aussi cette chance de passer par le trou de l’aiguille pour voir la lumière et l’amour de la Nature divine. Le don d’organe en lui-même est quelque chose de positif, à condition de mettre en place un règlement très stricte l’accompagnant, mais surtout, de faire une très  grande campagne d’information  dans le but de protéger les potentiels donneurs et leurs familles et ou proches. Avec cette avancée de la science ces derniers temps, il y a plein d’espoir pour l’avenir de l’humanité, mais ce genre d’interventions nécessite des contrôles plus stricts.

Je suis pour le don d’organes mais à condition que cela se fasse avec plus de contrôle dans les hôpitaux. Tout comme il est fait pour le don de sang par la croix rouge à travers le monde entier, une telle mobilisation pourrait être engagée pour le don d’organes, et ceci contribuerait à mettre en place un monde d’amour, de paix et de fraternité…

Annick Kouodjo

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community