Association for Free Research and International Cooperation

Analyse

COVID-19: Impact et la quête pour sauver l’humanité

Lorsque les premiers rapports sur le coronavirus ont commencé à sortir de Chine, les responsables de la santé mondiale et les citoyens africains étaient très inquiets de ce qui se passerait si le virus commençait à se propager en Afrique, où de nombreux systèmes de santé sont déjà en difficulté et dans un état déplorable . La réalité du Coronavirus a mis du temps à prendre racine en Afrique subsaharienne, mais après le 27 février 2020, le récit a progressivement changé après que la région a connu son premier cas au Nigéria. L'épidémie continue de perturber et à prendre des vie à travers le monde, presque tout s'est arrêté, les affaires, les divertissements, la vie sociale, la vie religieuse Le virus a plongé le monde dans une impasse et la panique est au centre de l'attention, du citadins au pauvres paysans africains dans des endroits reculés la panique est palpable.
24 mars 2020

La délinquance juvénile: un problème social croissant en Afrique

Les problèmes liés à la société ou aux personnes elles-mêmes au sein d'une société sont considérés comme des problèmes sociaux, et la délinquance juvénile se distingue historiquement comme l'un, sinon le plus important, des problèmes sociaux associés au domaine des jeunes et des comportements déviants. À l'époque contemporaine, nous constatons que des jeunes de moins de 18 ans commettent des délits qui méritent d'être punis par la loi, mais qui sont traités autrement que s'ils étaient adultes, selon la société et ses lois.
22 mars 2020

Interdiction d’importations : solutions pérennes pour le développement des pays Africains ?

Face à l’épreuve de l’indépendance et de la décolonisation complète du continent africain, de nombreuses perspectives sur les différents types de politiques à impulser pour parvenir à une pleine autonomie se sont succédées. Entre transformations politiques et refondations économiques, les bases ont été jetées pour en fin de tracer un processus de développement concret et propre aux pays du continent. Sauf que, malgré toute la bonne volonté de quelques dirigeants, à l’instar de Thomas Sankara, qui ont nourri l’ambition de voir leurs pays changer de statut, en entrant dans la zone intermédiaire des « pays dits émergents », des difficultés ont continué de se faire ressentir. Pour les plus ambitieux d’entre eux, la grave crise financière des années 1980-1990 n’a pas totalement altéré les fruits de la transformation économique qui ont été remarquables. Optant quasiment pour une politique plus incitative, centrée sur le modèle du « je consomme ce que je produis », nombre de ces pays n’hésitent pas aujourd’hui à se tourner vers l’intérieur pour impulser le développement.
20 mars 2020

La censure est une meilleure une solution contre la désinformation?

Internet et les médias sociaux, en particulier, sont spécialement conçus pour promouvoir de manière significative la liberté d'expression et d'expression. La plate-forme des réseaux sociaux est considérée comme le lieu le plus important et le plus puissant pour trouver des informations, partager des opinions,et comme mode de communication. La plupart des gens, y compris des représentants du gouvernement, ont utilisé ces plate-forme comme un outil de communication directe d'une manière inouïe, également la plate-forme sert de centrale pour conserver les données et toutes sortes d'informations. En d'autres termes, Internet et les médias sociaux n'oublient jamais rien et détiennent toutes les informations. Des changements massifs ont été initiés dans chaque secteur en Afrique grâce à l'utilisation d'Internet et des médias sociaux. Dans les domaines du leadership, de la politique et de la gouvernance, de la santé, des affaires, du divertissement, etc.
18 mars 2020

Le débat sur la gratuité de l’éducation en Afrique

L’enseignement public gratuit favorise l’accès facile d’enfants et de jeunes à l’éducation. En principe, pour faciliter l’insertion sociale de la jeunesse africaine, les leaders politiques devraient tabler sur les difficultés réelles qui accablent ce secteur. Seulement cette politique qui s’inscrit dans le but de limiter, voire d’éradiquer la non scolarisation en Afrique est devenu du fait de ces leaders un instrument stratégique. Ils ont pris pour appât la vulnérabilité des pays pauvres pour leur servir ces projets sous fond de projet de campagne politique. C’est le cas du Burundi, dont « l’élimination des frais exigibles de scolarité est devenue un puissant outil de stratégie électorale », comme l’explique Afrique Renouveau. Le Malawi également lui a emboité le pas. Ces pays ont brusquement mis en place une politique offensive de gratuité qui a connu une effervescence du public mais qui ne tient pas compte des reproches autour de la mauvaise politique financement.
16 mars 2020

Les violations des droits humains éveillent les consciences sur le continent

La plupart des pays africains continuent d'assister à une dégradation des situations des droits de l'homme avec des arrestations arbitraires, une répression violente des manifestations pacifiques et des massacres en augmentation sur le continent. Plusieurs années après l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme et de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples, l’image du continent est entaché de cas continus de violations des droits de l'homme. Selon le rapport d'Amnesty International 2017/2018, le paysage des droits humains a été marqué par des répressions violentes contre des manifestants pacifiques ainsi que des attaques contre des opposants politiques, des défenseurs des droits humains et des organisations de la société civile.
13 mars 2020

Au Salon de l’agriculture : L’ingérence de la France sur la politique en Afrique sur la sellette

La lune de miel entre le Cameroun et la France n’aura finalement pas mis long feu. Alors qu’on croyait les relations entre les deux pays revenus au beau fix,e Emmanuel Macron a suscité l’ire des autorités camerounaises en échangeant au salon de l’agriculture à Paris avec un immigré « sans papier » sur la situation des droits de l’homme au Cameroun et la crise qui sévit dans les régions anglophones du pays. Au-delà de l’échange, ce sont les propos en elles-mêmes du dirigeant français qui choquent car elles démontrent au sein de l’opinion publique camerounaise que ce dernier se vante d’avoir la main mise sur la gestion des affaires politiques du pays. Dans le fond et la forme, ces déclarations font l’objet de condamnation et interpellent sur le fondement des relations entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique près de 60 ans après les indépendances.
10 mars 2020

Thomas Sankara et le boycott de la dette des pays africains : Dette coloniale et nouvel endettement

Quel futur entrevoir avec le ré-endettement massif de pays africains depuis le plébiscite du boycott de la dette coloniale prôné par Thomas Sankara ? Comment faut-il définir l’avenir économique de ces pays africains qui sont restés englués dans le cercle infernal de la dette ? La réponse à ces questions est simple. Au-delà de la perpétuation d’un héritage colonial, il s’agit d’un système savamment orchestré qui consiste à asservir davantage les pays pauvres ; les maintenant continuellement dans une situation de quasi dépendance qui, donnerait à penser que les uns décident pour leurs emprunts et que les autres ne que font que « satisfaire » la demande. Pourtant, avec le contraste observé, on se rend compte que bien des décennies après leurs indépendances, de nombreux pays, particulièrement ceux qui étaient sous le joug de la colonisation française, continuent de déposer 50% de leurs réserves de change au trésor français. Sous le prisme d’un « pacte colonial », ce système, hérité de la colonisation, pose les bases de compréhension de l’historique de la dette.
8 mars 2020

Commerce Intra-Africain : Un changement de choix pour une stabilité économique

L'échange de marchandises contre de la valeur a indéniablement constitué l'épine dorsale de la prospérité à travers les âges. Ces dernières années, cependant, les discussions autour de l'importance du renforcement du commerce intra-africain ont pris de l'ampleur à la suite de prévisions positives sur les perspectives commerciales du continent. Par conséquent, le récit de la montée en puissance de l'Afrique a été porté par les propriétaires des fortunes économiques. Depuis 2015, l'Union africaine (UA) s'emploie à améliorer le commerce sur le continent. En mars 2018, à Kigali, ces efforts ont abouti à l'accord historique appelé l'Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) signé par 52 des 55 pays africains. Cet accord constituait l’axe des politiques visant à éliminer les tarifs sur les biens et services et à accroître la libéralisation des échanges tout en réduisant les obstacles qui rendraient l'accord inefficace.
6 mars 2020

Auto financement d’élections en afrique, un défi possible

Le financement d’élections est un défi majeur auquel de nombreux Etats africains sont confrontés. Bien qu’étant un acte de souveraineté national, les élections sont également une affaire de gros sous, ainsi le manque de fonds peut entraîner leur report. Les dépenses pour l’organisation de competitions électoraux vont de l’impression de bulletins de vote, à l’achat d’urnes, ancres, isoloirs, sans compter la formation du personnel devant intervenir tout au long du processus, leur équipement et la Sécurisation des bureaux de vote entre autres. Selon le Réseau indépendant pour la supervision des élections en Afrique (RISELA), « Toute élection, locale, régionale ou nationale, doit conduire vers trois objectifs : le renforcement de la cohésion nationale, le respect des lois de la République et la consolidation du dialogue politique ». De nombreuses voix soutiennent qu’un scrutin électoral ne saurait faire l’objet de financements étrangers pour la simple raison que la main qui donne est au dessus de celle qui reçoit.
4 mars 2020

Smart cities: le nouveau modèle pour un développement durable optimal

Selon des recherches des Nations unies, la population urbaine mondiale devrait augmenter de 63% entre 2014 et 2050. Cette augmentation rapide se produit principalement dans les villes urbaines qui accueillent tous les jours des milliers de personnes en provenance des zones rurales. En Afrique ces zones rurales sont caractérisées par un niveau de vie difficile, manquant d'équipements de base tels que l'eau potable, d'assainissement adéquat, d’une éducation de qualité, des services de santé. 828 millions de personnes vivant dans les zones rurales ont déménagé dans les villes urbaines en 2015, ce nombre augmente de 6 millions chaque année. Les besoins fondamentaux qui ne sont pas satisfaits dans les zones rurales font que la population jeune considère l'urbanisation comme la seule voie à suivre. Une tendance qui entraîne une pression et des défis intenses dans les centres urbaines, en raison de la montée des inégalités entre les deux contextes. Le chômage, les problèmes de logement, la circulation et la congestion humaine, la violence et la criminalité sont souvent considérés comme le résultat de l'urbanisation.
2 mars 2020

« Facebook frappe de nouveau – Est-ce une tentative pour faire taire AFRIC »

Le compte de l'Association pour la Recherche Libre et la Coopération Internationale,était l'un des milliards de comptes qui ont été réduits au silence fin octobre 2019 par l'administration Facebook, les qualifiants de «faux comptes». Toujours disponible sur internet, l'association reste déterminé à comprendre pourquoi sa page Facebook officielle créée le 1er août 2018 a été fermée sans préavis ni avertissement, page qui servait de lien pour de nombreuses publications disponible sur son site Web. Il reste à déterminer les motifs ayant conduits a sa fermeture sans aucun preavis ou avertissement. Depuis sa création, il y a environ deux ans, au Mozambique, le plus grand défi enregistré par cette organisation non gouvernementale semble provenir de Facebook, par des fermetures impromptues et répétitives de ses pages Facebook officielles sans justification ni explication.
26 février 2020
Show more