Association for Free Research and International Cooperation

Centrafrique : La France très fâchée contre Touadéra ?

05.09.2018
On ne peut pas soutenir que les relations centrafricano-françaises sont au beau fixe, comme au temps où François Mitterand et Mireille Kolingba pouvaient danser «la rumba de Bangui » au Palais de la Renaissance. Tout cela est vieux et l’eau a coulé sous le pont.

Les relations centrafricano-russes, renforcées récemment par un Accord de défense entre la RCA et la Russie, paraît avoir mis le feu aux poudres. Entre Paris et Bangui, c’est un froid glacial provoqué par la présence militaire russe et d’une société privée de sécurité qui prospère également dans l’exploration et l’exploitation minière.

Pour la France et selon le ministre français des Affaires étrangères, la présence militaire russe est une immixtion dans les affaires de la RCA, comme si la RCA était devenue un Territoire français d’Outre-mer comme Mayotte, La Guadeloupe ou La Martinique. Propos aux relents colonialistes et impérialistes que rien ne justifie au nom du Droit international et de la morale politique, sauf de l’arrogance française ! La France ne cache donc pas ses humeurs, et elle le fait savoir dans une déclaration malencontreuse à Ndjamena qui soulève toute la suspicion des Centrafricains qui croient voir revenir au galop la France-Afrique si chère aux prédateurs d’Emmanuel Macron.

Et les causes des fâcheries de la France contre le président Touadéra commencent à se clarifier aux détours non seulement de propos malveillants vis-à-vis de la Russie, mais aussi vis-à-vis des autorités centrafricaines qui ne respecteraient pas leurs engagements électoraux, politiques et constitutionnels. Il y a manifestement anguille sous roche, mais l’on ne se tromperait pas sur les intentions malveillantes des autorités françaises à l’encontre du pouvoir centrafricain menacé de déstabilisation depuis lors.

Car la France chercherait frénétiquement des prétextes pour en découdre avec le président Touadéra d’ailleurs accusé de manipuler les médias centrafricains contre la France, comme le gouvernement français a l’habitude de manipuler des organes comme RFI, France 24, Le Monde, Le Figaro, Libération, L’Humanité ou Le Canard enchaînée. Autre erreur qui vient s’ajouter aux erreurs d’appréciation sur la situation en RCA ! Que fait la France de l’indépendance des médias ?

Les relations avec la Russie ne sont pas récentes

La RCA entretenait des relations parfois tumultueuses au temps de Bokassa avec l’URSS. Les relations avec la Russie s’inscrivent dans la continuité de ses relations historiques, en tenant compte de l’évolution spectaculaire du monde, avec de nouveaux enjeux politiques, économiques, militaires et géostratégiques. Il faut s’adapter à cette évolution ou périr !

Renforcer nos relations avec la Russie de Vladimir Poutine est dans l’ordre du «réalisme politique», même si la Russie et très mal perçue dans le monde par les Occidentaux qui n’apprécient guère son intervention en Syrie aux côtés du sanguinaire Bachar El Assad. Pour la Russie, l’enjeu est avant tout géopolitique, mais aussi économique.

C’est la première fois du reste que la Russie déploie ses militaires sur le continent, après l’Angola et le Mozambique notamment. La première fois aussi qu’elle signe un «Accord de défense» avec un Etat africain en conflit et par ailleurs zone d’influence de la France qui fulmine de colère. La France très fâchée !

Par Saint-Cyr Gbégbé-Ngaïna

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community