Association for Free Research and International Cooperation

EDUC_TECH made in Africa

07.09.2018
Professeur de génie mécanique aux Etats-Unis, ce roboticien sénégalais est à la tête d’un ambitieux programme panafricain de robotique qui vise à pousser davantage d’élèves du continent à choisir les filières scientifiques.

AFRI_TECH

La capitale sénégalaise a accueilli il y a quelques mois 350 élèves venus de lycées et collèges de Gambie, du Mali et du Sénégal pour participer au Panafrican Robotics competition (PARC), une compétition panafricaine de robotique ouverte aux élèves de l’enseignement secondaire. Ce championnat qui en était à sa deuxième édition, après celle de 2016, est une initiative de SenEcole, une association créée pour promouvoir l’éducation scientifique chez les élèves d’Afrique.

EDITION  2018 : SOUS LE SIGNE  INNOVATION EN SANTÉ

L’Afrique a 6 des 10 économies dont la croissance est la plus rapide, mais elle représente également la charge de morbidité la plus élevée au monde. PARC 2018 met au défi les étudiants africains de concevoir des solutions pour fournir un accès à des services de santé de qualité utilisant la science et la technologie – robotique chirurgicale, biocapteurs portables, diagnostic au point de service, réalité virtuelle et augmentée pour la santé, le développement et la fabrication de médicaments / vaccins, etc.

SIDY NDAO ET SON  AMBITIEUX PROGRAMME PANAFRICAIN DE ROBOTIQUE : SON PARCOURS

jeune homme d’un mètre soixante-cinq, les préjugés négatifs de ses camarades ont eu pour effet de déclencher en lui une révolte intellectuelle doublée d’une détermination de déconstruire ce qui est à ses yeux une grossière erreur de jugement. Et pour cela, il n’y avait pas mieux que de commencer par se distinguer dans ses propres performances académiques. Alors, sans coup férir, il décrochera tour à tour une licence en génie mécanique en 2005, puis un master dans la même discipline en 2007 au City College of New York, avant de soutenir avec brio une thèse de doctorat en génie mécanique en
2010 au Rensselaer Polytechnic Institute. Il va ensuite passer une année comme associé postdoctoral au département d’ingénierie chimique du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

lire plus ici

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community