Association for Free Research and International Cooperation

Hommage aux femmes qui ont fait le pari de devenir des ‘’femmes traditionnelles’’

08.03.2019
Article de la rédaction AFRIC
Chaque année, en date du 08 mars, l’humanité célèbre la journée de la Femme pour lutter contre les inégalités et les violences faites à ces perles porteuses de vie, pour améliorer leur condition de vie, mais aussi, rendre hommage à celles qui ont compris que faire le pont entre le travail et le foyer n’est pas un challenge aussi simple . Pour ce vendredi 08 mars 2019, l’Organisation des Nations Unies place cette journée sous le thème : « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Une innovation qui ne s’applique pas seulement sur le plan professionnel en parlant de la femme moderne, mais s’applique également dans le foyer pour les femmes qui a fait le pari de devenir des femmes traditionnelles en mettant de côté leurs ambitions personnelles pour se consacrer au service de la famille.
Dans notre société, on parle de deux types de femmes : Celle qui a choisi de réussir dans ses études et poursuit une carrière professionnelle florissante et celle qui a choisi de s'épanouir dans un foyer pour bâtir l’éducation de ses enfants en transmettant la culture et une bonne fondation morale. La femme traditionnelle dite ‘‘femme au foyer’’, jeune ou âgée est une femme active, dynamique et pleine d’énergie.

La femme au foyer assume ce choix avec le sourire aux lèvres. Elle se lève tôt le matin au chant du coq, prépare le petit déjeuner pour son mari et ses enfants qu’elle apprête ensuite et dépose en toute quiétude à l’école. De retour à la maison, place aux travaux ménagers, tout en s’assurant que le repas de midi soit prêt. Le soir, elle aide ses enfants à faire leurs exercices, sans oublier son devoir vis-à-vis de son mari. Mercia, une ancienne assistante sociale confie : « Je n’arrivais pas à rester bloquer là-bas sans pourtant savoir comment mes enfants passaient leur journée. Quand il y’avait un problème et que je ne pouvais pas partir régler, j’étais mal à l’aise, je ne savais pas si mes enfants mangeaient bien avec la nounou. Je n’en pouvais plus, j’ai décidé de tout laisser pour prendre soin de ma famille, et je suis heureuse, je ne changerai jamais ça pour rien au monde ».

LE FOYER EST UN CHOIX PAS UNE COERCITION

La femme au foyer n’est pas la femme comme celle qu’on connaissait ; celle qui était forcée de rester à la maison pour s’occuper du ménage. Mais la femme traditionnelle actuelle c’est la version  améliorée de la femme qui s’investit volontairement, dédie sa vie au bien-être des personnes qu’elle aime et y place son intérêt. C’est celle qui a refusé le piège d’être entre l’intérieur et l’extérieur, pour garantir l’éducation morale de ses enfants, les cadres de demain. La femme au foyer c’est bien cette prunelle qui place sa famille avant tout bien que certaines placent le travail d’abord. Dans son rôle de femme au foyer, elle dispose également du temps pour superviser des activités génératrices de capitaux, et plus encore, s’engage dans l’amélioration des conditions de vie  la jeune fille mère à travers des ongs, des forums et bien d’autres.

La femme traditionnelle joue un rôle important dans la société africaine. Outre son rôle de mère de famille, de gestionnaire de maison et d’épouse soumise et respectueuse, la femme assume une responsabilité économique et sociale. Que cela soit en ville ou en campagne, la femme au foyer produit, gère et distribue. Elle joue un rôle social non négligeable, c’est l’agent primaire de la santé ; elle soigne, éduque, instruit. Dans sa famille tout comme dans son quartier, la femme constitue un canal de transmission des cultures et des traditions en un long espace de temps. La femme, la mère transmet des valeurs morales à la jeune fille pour forger son avenir et sa réussite dans la société.

La femme au foyer se doit d’être louée. Rendre hommage à la femme traditionnelle c’est reconnaitre ses efforts dans la société, reconnaitre combien elle est sage et illumine des vies ; c’est lui montrer un élan d’amour et d’encouragement dans la décision ferme qu’elle a prise pour nourrir l’humanité : abandonner ses ambitions, briser ses rêves professionnels pour répandre le bonheur autour d’elle. On célèbre également la femme pour son obéissance à la loi de la nature : être une aide pour son mari qui devrait ramener l’argent à la maison et s’assurer que cette dernière ne manque de rien mais sois heureuse et fière de son choix.

Article de la rédaction AFRIC

Credit image : google image/women

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community