Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

A Berlin, des diplomates africains font le point de l’observation électorale en Afrique

26.02.2019
Berlin, Allemagne (ADV) – Un séminaire stratégique sur l’observation électorale en Afrique à l’intention de plusieurs membres du corps diplomatique africain et des experts, organisé par l’Association for Free Research and International Cooperation (AFRIC), s’est tenu mardi 26 février 2019 à Berlin, a constaté l’agence de presse panafricaine African Daily Voice (ADV).

Selon ses initiateurs, il s’agissait d’un retour d’expérience destiné principalement à une quinzaine de diplomates du continent triés sur le volet. Le think tank Afric, un habitué des terres africaines, les a ainsi instruits sur ses deux récentes missions d’observation électorale à Madagascar et en République démocratique du Congo (RDC).

Durant près de deux heures, Afric a tiré les enseignements positifs et négatifs du travail accompli lors de l’alternance démocratique réussie dans ces deux pays africains. Le but principal de l’exercice du jour étant de mettre l’auditoire au même niveau d’information.
Dans le cadre des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en RDC de décembre 2018, Afric a dépêché une équipe afin de suivre et de procéder à une évaluation objective et impartiale du processus électoral. L’organisation avait fait de même à Madagascar en novembre 2018. Toujours dans le respect des lois nationales en vigueur.

Afin d’atteindre ses objectifs, Afric a eu une série d’échanges et de rencontres avec toutes les parties prenantes au processus électoral à Madagascar et en RDC. Lors des scrutins, elle a déployé ses équipes sur plusieurs dizaines de sites, aussi bien en zone urbaine qu’en zone rurale.

Afric relève surtout qu’en dépit des divergences entre les acteurs politiques ces scrutins se sont globalement bien déroulés malgré quelques tensions liées au contexte. Par exemple, on aurait pu craindre le pire en RDC, où l’incendie de l’entrepôt central de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le défi technique qui en est résulté, a provoqué le report de ces élections au 30
décembre.

Dans ce pays, pour des raisons sanitaires et sécuritaires, la CENI a différé la tenue des élections dans les circonscriptions de Beni et Butembo dans le Nord Kivu et Yumbi dans le Mai-Ndombe au mois mars 2019.

Pour terminer, les responsables d’Afric ont annoncé aux participants la tenue en avril 2019, toujours à Berlin, d’une conférence internationale de deux jours centrée sur les défis de l’Afrique à l’horizon 2040.

Lire l’article original ici.

Crédit photo/African Daily Voice

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community