Association for Free Research and International Cooperation

Une cargaison de riz douteuse refusée par la Guinée et le Togo

13.02.2019
Les autorités guinéennes et togolaises ont interdit le débarquement dans leur pays d'une cargaison de riz "impropre à la consommation" et de qualité "douteuse".

Selon elles, le navire transportant le riz en question est dénommé Oceanprincess et est venu de Yangon, en Birmanie.

Au Togo, le ministère de l’Agriculture a adressé à la direction générale du port de Lomé une note interdisant le débarquement du riz en question sur le sol togolais.

Selon les autorités togolaises, le navire Oceanprincess est arrivé au port de Lomé le 6 janvier, avec 18 104 tonnes de « riz myanmar ».

Le riz transporté par le navire est « comestible », a soutenu un opérateur économique togolais, affirmant avoir fait faire des analyses par un laboratoire spécialisé.

De son côté, le ministre guinéen du Commerce, Boubacar Barry, affirme que cette embarcation transporte 14 000 tonnes de « riz indien » et 22 000 tonnes de « riz birman » comportant des « anomalies ».

La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) proteste contre un éventuel débarquement de ce riz en terre togolaise.

Dans un communiqué daté du 9 janvier, la LCT « a invité les autorités togolaises à ordonner le renvoi du navire vers son pays de provenance ». Elle estime que l’interdiction de débarquer le riz au Togo « est à saluer ».

lire l’article original ici.

 

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community