Association for Free Research and International Cooperation

RDC : KIDIABA rentre dans l’arène politique

23.01.2019
Article de la rédaction AFRIC
RDC : KIDIABA rentre dans l'arène politique
A la fin de leur carrière, les footballeurs ne deviennent pas toujours des consultants ou des ambassadeurs du football. A l’image de George Weah ou de Bonaventure Kalou, les anciennes gloires du sport roi en Afrique se tournent désormais vers la politique. A travers son élection au poste de député provincial,Robert Kidiabi vient ainsi de rejoindre le cercle des sportifs reconvertis à la politique. Cette consécration intervient moins de trois ans après sa retraite. Passé à la postérité pour sa ‘’ danse des fesses ‘’, l’ex portier du Tout-Puissant Mazembe prouve une fois de plus sa popularité dans le fief de l'opposant Moise Katumbi.

Deux ans après l’obtention du poste de gardien au TP Mazembe, Kidiaba fait son entrée au sein de l’équipe nationale. Il deviendra ensuite le capitaine des Léopards, nom donné à la sélection nationale.Footballeur au parcours élogieux qui a presque toujours vécu à Lubumbashi, son contact direct avec les électeurs semble jouer en sa faveur. Selon Kidiaba, l’objectif poursuivi à travers le poste de parlementaire est de défendre la jeunesse. Il compte également militer pour la professionnalisation du football congolais. « Comment est-ce possible que pour avoir un salaire dans le football, il faut être joueur de Mazembe, Vclub, DCMP ou Lupopo. Et les autres clubs ? » Déclare-t-il ? « Et les divisions inférieures ? Je vais me battre pour que tout cela change, qu’un joueur, quel que soit sa division, puisse vivre de son métier.»

Toutefois, la tâche s’annonce ardue pour celui qui demeure l’un des meilleurs gardiens de tous les temps dans l’histoire du football congolais. De fait, les cambriolages accompagnés de viols et meurtres sanglants sont devenus quasiment quotidiens dans la ville de Lubumbashi. L’absence d’autosuffisance alimentaire est également un problème récurrent que les autorités locales ne parviennent toujours pas à résoudre.Dans la capitale du Katanga, le repas de base composé de pâte de farine de maïs et de poissons chinchards, provient à titre d’exemple de l’étranger. La farine de maïs qui y est très consommée est fournie par la Zambie qui se trouve à moins de 40 km. Alors que le chinchard vient de Namibie, l’huile de palme raffinée est importée de Malaisie.  Le sel de cuisine est quant à lui acheminé depuis le Botswana.

De plus, le prix élevé des produits importés pèse très lourd dans le panier de la ménagère. Enfin, pour de nombreux jeunes lushois, le chômage reste un sujet permanent d’inquiétude. A l’instar de Kidiaba, d’autres joueurs ont également opté pour un virage pour la politique à la fin de leur carrière. Cependant, il peut arriver que cette reconversion se termine par un échec. Elu maire de sa ville natale en 2003 et réélu en 2007, Yordan Letchkov, ancien milieu de terrain international a la été condamné àla prison pour corruption en Bulgarie. Au Brésil, le légendaire Pelé, a pour sa part dû quitter son poste de ministre des Sports après un scandale de corruption. Expert électoral Joseph Fotchejim, qui a observé le déroulement du vote dans Kinshasa pour le compte de la mission AFRIC, estime que : «si le sportif s’entoure des gens qui s’y connaissent, s’il parvient à coopter des personnes bonnes et justes, alors il peut réussir ce genre de mission. »

Quand on prend du recul, on peut observer que le monde politique et l’univers sportif ont de nombreux points en communs.Dès lors, Kidiaba qui est souvent plébiscité pour ses exploits pourrait bien créer la surprise.Parviendra-t-il pour autant à se démarquer par des actions permettant de mieux contrôler l’exécutif provincial ? Dans un pays dont l’histoire reste marquée par de longues années de guerre, l’homme qui prie Dieu avec ferveur déclarait : « En 2009, nous avions fait un bon parcours au championnat d’Afrique des nations, et les conflits ont cessé pendant quelques jours à l’Est, pour nous regarder. On avait alors surnommé ma danse la « danse de la paix ». Je ne Sais pas si c’est un hazard. »

Article de la rédaction AFRIC

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community