Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

Sénégal: l’opposition s’unit et crée le collectif C25

23.01.2019
L'opposition sénégalaise riposte après le rejet par le Conseil constitutionnel d'une vingtaine de dossiers de ses candidats déclarés.

Le collectif des 25 candidats de l'opposition, le C25, a lancé lundi un appel au peuple sénégalais à considérer Macky Sall comme candidat éliminé de l'élection présidentielle du 24 février 2019.

Cette sortie survient au lendemain de la publication de la liste définitive des candidats par le Conseil constitutionnel. Et selon cette liste, seuls quatre opposants feront face au président sortant.

Il s’agit d’Idrissa Seck du parti Rewmi, Ousmane Sonko du Pastef, El Hadji Issa Sall de parti PUR, et Me Madické Niang de la coalition Madické 2019.

Pour l’opposition, il n’y a qu’une seule explication au rejet d’autant de dossiers de candidature.

« Il est maintenant clair, pour l’opinion nationale et internationale que Mack Sall s’entête à mettre en route son plan de réélection au premier tour au lieu d’organiser une élection libre et transparente » soutient Boubacar Camara, candidat FIPPU et membre du collectif C25.

Lors de la mobilisation lundi, c’est l’opposant Malick Gackou en qualité de modérateur qui a pris la parole pour annoncer une grande révolution.

Un mouvement qui s’étendra sur toute l’étendue du territoire national pour empêcher l’organisation de l’élection présidentielle par le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye et barrer la route à Macky Sall qui selon le C25 veut confisquer les suffrages des Sénégalais.

A presque deux semaines de l’ouverture officielle de la campagne électorale, l’opposition sénégalaise a tenu à afficher son unité.

Les leaders du collectif des 25 candidats, C25, ou leurs représentants ont parlé d’une seule voix en clamant qu’ils vont faire face au pouvoir. Selon eux, le président sortant les oblige à la confrontation.

« Le président Macky Sall nous y invite et nous allons y répondre. Et ça ne se déroulera pas seulement à Dakar mais dans tout le Sénégal » martèle Pape Diop membre du C25 et candidat déclaré dont le dossier a été rejeté par le Conseil constitutionnel.

« Nous allons sillonner le pays pour installer des comités de résistance dans les quartiers, dans les villages…partout au Sénégal pour faire face à Macky Sall ».

Le C25 déclare considérer que le président sortant Macky Sall est éliminé de l’élection présidentielle de février prochain, et demande au peuple d’en faire de même.

Selon ce collectif, Macky Sall a ourdi un plan de réélection pour un second mandat sans organiser une élection libre et transparente.

L’opposition estime que le contexte politique sénégalais est marqué par des provocations du pouvoir qui se matérialisent par « des arrestations arbitraires de ses militants, la répression féroce des démocrates et des combattants de la démocratie ».

Le C25 rejette donc « les résultats du contrôle de parrainage et les décisions du Conseil constitutionnel et promet une lutte sans concession pour défendre les acquis démocratiques » du Sénégal, conclut Boubacar Camara, candidat FIPPU.

Lire l’article original ici

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community