Association for Free Research and International Cooperation

Le tchad ruiné par la dette et la corruption liées au pétrole

16.05.2018
Le Tchad a lancé la construction d'un premier dépôt pétrolier pour stabiliser les prix du pétrole dans le pays, lutter contre la fraude au carburant et éviter les pénuries. Très dépendant de la rente pétrolière, le pays, très corrompu, est fortement impacté par la baisse des cours du brut. D’autant que l’argent qu’il en tire passe presque entièrement dans le remboursement de sa dette.
http://www.tchadespoir.com

Ce dépôt permettra «non seulement d’avoir un prix fixe sur l’ensemble du pays mais, surtout, de lutter contre la fraude au carburant à l’importation ou l’exportation», a déclaré le président tchadien, Idriss Déby Itno, lors du lancement du projet le 4 avril 2018. Situé à 35 km au nord de la capitale, N’Djamena, à proximité de la raffinerie de Djarmaya, le dépôt pourra éviter les pénuries en garantissant«l’approvisionnement du Tchad pendant deux ans au cas où la raffinerie (du pays) connaîtrait des problèmes», a-t-il ajouté.

D’une capacité de 36 millions de litres, ce dépôt est le premier du genre dans ce pays pétrolier d’Afrique centrale. En janvier 2018, les transporteurs s’étaient mis en grève pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

La construction du dépôt coûtera environ 13 milliards de francs CFA (près de 20 millions d’euros) et les travaux dureront 18 mois, selon les autorités. L’opération est menée par la société française d’ingénierie Parlym, sous supervision de la Société des hydrocarbures du Tchad(SHT), société étatique supervisant la production et la commercialisation du brut tchadien.

Source: FranceInfo

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community