Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

MADAGASCAR : Andry Nirina Rajoelina s’apprête à acquérir les clés du palais présidentiel

18.01.2019
Article de la rédaction AFRIC
S’est tenu ce vendredi 18 Janvier 2019 la passation de pouvoir entre l’ancien président Héry RAJAONARIMANPIANINA et Andry RAJOELINA élu à 55,66% des suffrages lors de la dernière élection présidentielle dans la grande île.

Populairement connu des Malgaches sous le nom d’AndryTGV, rappelons que ce dernier a d’ores et déjà auparavant brigué le poste de président de la haute autorité de la transition de 2009 à 2014. Locataire contesté du palais d’Iavoloha en ces temps par la communauté internationale suite à son putsch de 2009. Coup d’État qui d’ailleurs, visait la destitution de son adversaire au second tour, l’ancien président Marc Ravalomanana.

C’est à l’allure d’un train à grande vitesse qu’il compte cette fois-ci affirmer sa légitimité. La cérémonie officielle d’intronisation qui marquera le point de départ de son mandat en tant que nouveau président élu démocratiquement se déroulera ce samedi 19 janvier dans la capitale. Il réécrit ainsi l’histoire en disant au revoir à son image de président inconstitutionnel.

Le grand jour est arrivé, sous la haute surveillance de la Haute Cour Constitutionnelle, le peuple malgache ainsi que les institutions participant à l’exercice du pouvoir politique du pays. Le Tanora Malagasy Vonona (Jeune malgache engagé) de 44 ans, va vêtir son écharpe de chef suprême. La main droite levée, symbole de son engagement tacite et solennel, promettra « d’utiliser le pouvoir qui lui a été conféré afin de protéger et renforcer l’unité nationale » et « de respecter scrupuleusement la constitution et les lois en vigueur ». Il sera officiellement le président de tous les Malgaches et devra assurer à tendre la main à tout le pays.

Les yeux rivés sur Antananarivo, une pléiade de personnalités étrangères seront à côté de Rajoelina durant sa cérémonie d’intronisation. La Namibie, La Guinée, la Zambie, les Comores ainsi que l’Éthiopie seront fièrement représentées par leur chef d’États respectifs .Les représentants des organisations internationales telles que l’Union Africaine feront également partie de l’assistance.

Magnifié par une kyrielle de dirigeants internationaux, la prise de pouvoir du nouveau président sonne comme une onction de la part des autres nations.

À cet effet, il adressera lors de cette cérémonie, son premier discours officiel à l’endroit de tous afin d’affirmer sa position de premier homme d’État malagasy. Un discours d’espoir très attendu car celui-ci fixera la base de son mandat et ses ambitions de renouveaux.

Le top départ est donné. Attendu au tournant dans la réalisation de ses 13 conventions jugées pharaoniques par ses détracteurs, le fondateur de l’initiative pour l’émergence de Madagascar devra s’employer à tout mettre en œuvre dès le début de son quinquennat pour répondre aux attentes de la population malgache. Car si d’un côté ses partisans trépignent d’impatience, de l’autre côté, ses médisants l’attendent de pied ferme. Les actes devront être joints à la parole.

Mis à part  quelques polémiques sur oui ou non, le président malagasy allait prêter serment sur la Bible ,  l’heure est à la fête au pays du « moramora  ».C’est ici une nouvelle page historique que Madagascar est en train de vivre.

Article de la rédaction AFRIC

VOIR ÉGALEMENT:

Ebola en RDC : l’ex-ministre de la Santé transféré au parquet
Populairement connu des Malgaches sous le nom d’AndryTGV, rappelons que ce dernier a d’ores et déjà auparavant brigué le poste de président de la haute autorité de la transition de 2009 à 2014. Locataire contesté du palais d’Iavoloha en ces temps par la communauté internationale suite à son putsch de 2009. Coup d’État qui d’ailleurs, visait la destitution de son adversaire au second […]
Promotion de l’agriculture rurale en Afrique et accélération du défi de transformation
Populairement connu des Malgaches sous le nom d’AndryTGV, rappelons que ce dernier a d’ores et déjà auparavant brigué le poste de président de la haute autorité de la transition de 2009 à 2014. Locataire contesté du palais d’Iavoloha en ces temps par la communauté internationale suite à son putsch de 2009. Coup d’État qui d’ailleurs, visait la destitution de son adversaire au second […]
Élections israéliennes: les partis religieux au cœur de l’échiquier politique
Populairement connu des Malgaches sous le nom d’AndryTGV, rappelons que ce dernier a d’ores et déjà auparavant brigué le poste de président de la haute autorité de la transition de 2009 à 2014. Locataire contesté du palais d’Iavoloha en ces temps par la communauté internationale suite à son putsch de 2009. Coup d’État qui d’ailleurs, visait la destitution de son adversaire au second […]
To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community