Association for Free Research and International Cooperation

Guinée : Accord pour mettre fin à trois mois de grève des enseignants

10.01.2019
Lire l'original de l'article sur : fr.africanews.com
Après trois mois de bataille, la grève des enseignants En Guinée Conakry semble avoir porté lu fruit. Le gouvernement guinéen et les syndicats d’enseignants sont parvenus à une coalition mettant fin à leurs revendications salariales.

Le secrétaire général du Syndicat des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah, a salué ce prélude d’accord qu’il a qualifié de “dénouement heureux”. On rappelle que le mouvement de grève et de protestation avait été lancé à la rentrée d’octobre et suivi dans de nombreux établissements.

Le syndicat reprochait au gouvernement guinéen de se soustraire à sa responsabilité de veiller au respect d’un accord signé précédemment et qui visait à mettre fin en mars à une grève de plus d’un mois. Ce pacte prévoyait l’application d’une augmentation des salaires de 40%, une résolution décidée en 2017, et l’ouverture de négociations “sur un salaire de base de tous les enseignants de huit millions de francs guinéens” (762 euros).

Les principaux points de l’accord

Parmi les principaux points du nouvel accord, figure le dégel des salaires des enseignants pendant la période de grève, soit octobre, novembre et décembre 2018 , l’absence de poursuites contre les grévistes et la mise en place à partir du 21 janvier d’une commission mixte gouvernement-SLECGUSTG en vue de procéder à l’assainissement du fichier des fonctionnaires de l‘éducation.

Les économies réalisées après cet assainissement seront affectées sur le salaire de base sans aucune incidence financière ni augmentation de la masse salariale.

Le déblocage de prêt bancaire des enseignants sera également observé.

Lire l’original de l’article ici.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community