Association for Free Research and International Cooperation

CAF AWARDS 2018 : ce qu’il faut retenir

11.01.2019
Article de la rédaction AFRIC.
Le football africain a été célébré à Dakar ce 08 Janvier 2019. Les plus grands acteurs de cette discipline s’étant démarqués par un travail remarquable et des résultats satisfaisants durant l’année écoulée ont été récompensés par la CAF au cours d’une soirée de gala qui s’est tenue au Centre international de conférence Abdou Diouf. Tout le gratin du football africain s’est joint aux invités de marques parmi lesquels on pouvait compter les chefs d’Etat Macky Sall du Sénégal et George Weah du Liberia, les présidents de la CAF Ahmad Ahmad et de la FIFA Gianni Infantino mais également des anciennes gloires du football africain à l’instar de l’ex international ivoirien Didier Drogba ou encore du camerounais Samuel Eto’o Fils. On retient de ce grand rendez-vous du football plusieurs distinctions dont le plus attendu qui n était autre que celui du meilleur joueur africain de l’année.

Salah distingué pour la 2e fois devant Mané et Aubameyang

Comme lors de la précédente édition  qui s’est tenue à Accra  au Ghana, le trio final pour le lauréat du ballon d’or africain était composé de l’international égyptien Mohamed Salah, de son coéquipier de Liverpool Sadio Mané et  du gabonais Pierre Emerick Aubameyang. L’attaquant des Phaarons  s’est vu décerné pour la deuxième fois de sa vie cette distinction emblématique. Son  rôle majeur  pour la qualification de Liverpool  en finale de la ligue des Champions et  de  l’Egypte en phase finale de la Coupe du monde  après 28 ans d’absence, sont autant d’arguments qui ont pesé en sa faveur. Avec ce nouveau trophée la saison 2017-2018 s’achève en beauté pour le l’attaquant de 26 ans qui a terminé meilleur buteur du championnat anglais avec 32 réalisations en dépit d’une blessure à l’épaule qui  l’a empêché de faire du mondial russe un grand moment de sa carrière .

Thembi Kgatlana meilleure joueuse du continent

L’attaquante  sud africaine Thembi Kgatlana qui a terminée meilleure joueuse et meilleurs buteuse de la dernière coupe d’Afrique des nations féminine  au Ghana avec 5 buts en 5 matchs s’est vu décernée le trophée de meilleure joueuse africaine de l’année par la CAF. La sud africaine de 22 ans qui évolue à Houston Dash aux Etats Unis succède à l’attaquante nigériane Oshoala.

Le plus beau but porte une touche féminine

La cérémonie du CAF awards 2018 a innové cette année en primant pour la première fois le plus beau but de l’année. La plus belle réalisation selon le vote des internautes qui se sont exprimés via une plate forme crée par la CAF pour la circonstance est celui de  l’attaquante des Bayana Bayana Thembi Kgatlana également lauréate du prix de  meilleure joueuse africaine de l’année. Cette réalisation qui porte une touche féminine a été préférée parmi sept autres en lice dont celui du camerounais  Choupo-Moting marquée lors du match Cameroun v  Malawi comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019.

Le marocain Achraf Hakimi Espoir africain de l’année

Le jeune prodige marocain  Achraf Hakimi prêté par le Real Madrid au Borussia Dortmund a été  élu Espoir africain mardi à Dakar. Le défenseur de 20 ans qui a le vent en poupe au sein de l’équipe nationale marocaine a eu le privilège de recevoir son trophée des mains de l’ex international camerounais Samuel Eto’o Fils qui comme lui est passé par le banc du real Madrid dans les débuts de sa carrière professionnel. Un moment riche en émotion pour le footballeur marocain auteur de très bonnes performances  lors de ses premières titularisations sous les couleurs du Borussia Dortmund.

La Mauritanie, meilleure équipe de l’année

A l’issue  des Awards de la CAF 2018,  le onze mauritanien  a été consacrée meilleure équipe africaine de l’année 2018.  Les « Mourabitounes » qui se sont récemment qualifiés  pour la CAN 2019 étaient représentés lors de la réception de ce prix par le président de la fédération mauritanienne de football, Mr Ahmed Ould Yahya. Logé dans le groupe I au même titre que l’Angola, le Botswana et le Burkina Faso, la Mauritanie a réussi l’exploit de se qualifier pour la première fois de son histoire à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Sa récompense à Dakar est également le fruit d’un travail appréciable marqué par des reformes menées  dans  la construction d’infrastructures, d’organisation de compétition sur le plan local et de gouvernance au sein de la fédération. Madagascar et l’Ouganda étaient également en lice pour remporter cette catégorie où  la CAF a préférée encourager les nations émergentes au détriment des mondialistes qui n’ont pas fait bonne figure en Russie.

Les « super Falcons » du Nigeria, meilleure équipe féminine

L’équipe nationale féminine  du Nigeria a démontré sa suprématie sur le plan continentale en remportant pour la 9e fois en 2018 la CAN féminine lors d’une finale âprement disputée face aux Bayana Bayana d’Afrique du Sud. Une constance au sommet qui leur a valu la distinction de meilleure équipe féminine de l’année devant les sélections nationales féminines du Cameroun et d’Afrique du Sud. Avec 9 trophées  sur les 11 éditions de la CAN féminine  organisées par la CAF, elles sont incontestablement les reines du continent. Le dernier sacre remporté au Ghana leur assure une place lors de la prochaine coupe du monde de football féminine  prévue cette année en France. Avec l’Afrique du Sud et le Cameroun elles défendront pour la 8 e fois l’Afrique à ce grand rendez-vous.

Désirée Ellis  meilleure coach d’une équipe féminine

Grace à l’entraineuse Désirée Ellis l’Afrique du Sud s’est retrouvée pour la 3e fois sur le tableau d’honneur lors de la soirée de gala dédié au football africain. Celle qui a permis à l’équipe nationale féminine d’Afrique du Sud d’accéder en finale de la dernière CAN féminine était la seule dame en lice dans cette catégorie   elle a été citée auprès de Bruce Mwape de la Zambie de Brian Ndoko  du Cameroun,  Saloum Houssein du Mali et du suédois Thomas Dennerby coach de l’équipe nationale féminine du Nigeria.

Une nouvelle récompense pour Hervé Renard

Le technicien français Hervé Renard a été sacré meilleur entraineur de l’année par la CAF. Le coach des Lions de l’Atlas, a été préféré au sénégalais  Aliou Cissé qui a permis aux Lions de la Teranga de se qualifier au mondial russe et au coach de l’espérance de Tunis  Moine Chaabani. Hervé Renard à qui est décerné cette distinction pour la 3e fois a dédié son trophée à Bruno Metso décédé le 15 octobre 2013  à l’âge de 59 ans. L’ex entraineur de l’équipe du Sénégal de football, avait pour rappel  permis à se pays d’atteindre les quarts de finale lors de la coupe du monde 2002 Co-organisée par le Japon et la Corée du Sud.

Fouzi Lekjaa, meilleur président de fédérations

Les présidents de fédérations étaient également à l’honneur cette année lors du Glo Caf Award célébré dans la cité dakaroise. Alors que plusieurs présidents de fédérations africaines de football ont fait la une des tabloïds à cause des problèmes de mauvaise gouvernance et de corruption au seins des institutions dont ils ont été placé à la tête, le Maroc plus précisément la fédération royale marocaine de football a été saluée pour le brillant travail abattu pour organiser sur ses terres  la coupe du monde de football. Sa cinquième tentative s’étant avérée être un échec, le Maroc peut néanmoins se consoler avec ce prix qui récompense tous les efforts consentis lors de ce duel qui l’a opposé en 2018 au trio formé par les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.

L’équipe type de la CAF

La Confédération africaine de football a aussi livré lors de la soirée de gala qui a eu lieu au Centre international de conférence Abdou Diouf, sa composition de l’équipe type de l’année 2018.On retrouve dans ce onze infernal, comme gardien de but l’ougandais Denis Onyango de  Mamelodi Sundowns d’ Afrique du Sud. Parmi les défenseurs figurent les ivoiriens Serge Aurier et Eric Baley, le sénégalais Kalidou Koulibaby et  le marocain Mehedi Benatia de la Juventus de Turin. Ont le privilège d’être compté parmi les milieux, le guinéen Naby Keita, le ghanéen Thomas Partey qui évolue sous les couleurs de l’Atletico Madrid et l’Algerien Riyad Mahrez de Manchester City . En attaque sont positionnés l’égyptien  Mohamed Salah, le gabonais Pierre Emerick Aubameyang et le sénégalais Sadio mané.

L’un des moments forts de la cérémonie organisée au Sénégal par la CAF pour primer les meilleurs acteurs du football africain de l’année 2018, est  la réception par le chef de l’Etat sénégalais  Macky Sall du fameux prix Platine des mains du président de la CAF  Ahmad Ahmad. Au lendemain de cette soirée de distinctions honorifiques pour le football africain, la CAF a également désigné l’Egypte comme pays organisateur de la CAN 2019 retirée au Cameroun.

Le pays des Lions Indomptables pourra continuer en toute tranquillité sa préparation pour l’édition de 2021.Celles de 2023 et de 2025 seront respectivement organisées par la Cote d’Ivoire et la Guinée.

Article de la rédaction AFRIC.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community