Association for Free Research and International Cooperation

Top 10 des évènements sportifs qui ont marqué les africains en 2018

22.12.2018
L’année 2018 n’a pas été de tout repos pour le continent africain, notamment sur le plan sportif ou plusieurs évènements ont déferlé la chronique. Si certains ont rehaussé l’image du continent sur le plan international, d’autres par contre ont eu l’effet contraire. Voici en quelque lignes le top 10 des événements sportifs ayant marqué l’attention des africains en 2018.

 1- MONDIAL 2018 : L’AFRIQUE SUR LE TOIT DU MONDE AVEC LES BLEUS

En remportant la deuxième coupe du monde de son histoire le 15 Juillet à Moscou la France s’est vite retrouvée au centre d’une polémique au sujet des origines africaines d’une grande majorité de ses joueurs. Au total 10 pays africains étaient représentés par l’effectif entrainé par Didier Deschamps dont le Congo, le Mali, le Maroc, le Cameroun, le Sénégal, la RDC, le Togo, la Guinée, l’Algérie, la Mauritanie et l’Angola. Bien qu’éliminée dès le premier tour, l’Afrique selon une certaine opinion est restée présente dans la compétition grâce à Kylian Mbappé , Paul Pogba ,  Blaise Matuidi , Samuel Umtiti , Nabil Fekir , Adil Rami , Steven Nzon , Corentin Stollisso , Benjamin Mendi , Steve Mandada, Ousmane Dembélé , Presnel Kimpembe , et Djibril Sidibé .Cette diversité identitaire a été saluée par l’ancien  président américain Barack Obama qui dans son discours lors du centenaire de Nelson Mandela en Afrique du sud , a rendu hommage aux poulains de  Didier Deschamps qui « ne ressemblent pas à des gaulois mais sont français»

2-  LE KENYAN ELIUD KIPCHOGE PULVERISE LE RECORD MONDIAL DU MARATHON

Avec un chrono de 2h 02 : 57, l’athlètes kenyan Eliud Kipchoge a battu d’une minute le 16 septembre 2018, le record du monde du marathon auparavant détenu par son compatriote Dennis Kimetto depuis 2014. Le marathonien  de 33 ans au palmarès hors norme qui a réussi à remporter 10 des 11 épreuves qu’il a disputer jusqu’ici dans sa carrière est d’ailleurs été désigné meilleur athlète masculin de l’année  2018 à Monaco par la Fédération internationale d’athlétisme ( IAAF).

3- LE RETRAIT DE LA CAN 2019 AU CAMEROUN

L’Afrique avait rendez-vous en 2019 au Cameroun désigné pays hôte de la 32e édition de la coupe d’Afrique des Nation , mais la CAF contre toute attente en a décidé autrement. Et pour cause le quintuple champion d’Afrique est accusé de retard dans l’avancée des travaux. Le pays de Roger Milla qui jouissait du privilège d’être la première nation africaine devant organiser sur ses terres la première CAN de l’histoire à 24 pays va devoir se contenter de l’édition 2021 initialement attribuée à la Cote d’Ivoire. Un lot de consolation qui pourrait être source de conflit entre le Cameroun et la nation sœur ivoirienne qui n’a pas caché son mécontentement et affirme avoir déjà saisit le tribunal Arbitral du Sport pour contester la décision prise par la confédération Africaine de football.

4- LE TENNISMAN SUD-AFRICAIN KEVIN ANDERSON FINALISTE A WIMBLEDON

Le tennisman sud-africain Kevin Anderson a manqué de peu son entrée dans le cercle fermé des joueurs de tennis vainqueur d’un tournoi de grand Chelem. Son arrivée en finale du tournoi de Wimbledon cette année a marqué les esprits. Pour se hisser à ce niveau inattendu de la compétition, le géant sud-africain a dû venir à bout de joueurs de classe mondiale comme Roger Federer et John Isner. Mais son rêve a été stoppé net par Novak Djokovic. Battu par le serbe lors de cette 2e finale de grand chelem de sa vie, Kevin Anderson a néanmoins réussi à intégrer le top 5 du classement ATP.

5- MURIELLE AHOURE ET MARIE JOSE TA LOU, ICONES DU SPRINT IVOIRIEN

Les sprinteuses ivoiriennes Murielle Ahoure et Marie Jose Ta Lou font la fierté de leur pays.  A force de scruter les sommets, elles ont réussi à faire du sprint ivoirien une valeur sure à l’échelle mondiale. En 2018 , les deux athlètes ont collectionné les victoires . L’une des plus retentissante est le doublé historique remporté le 02 mars aux championnats du monde d’athlétisme à Birmingham. Lors de la finale du 60 m féminin Murielle Ahouré s’est adjugée la première place avec un chrono de 06 sec 97 devenant ainsi la première africaine à remporter cette distance. Sa compatriote Marie Jose Ta Lou l’a suivi sur le podium en réalisant un temps de 7sec 05. Cette belle victoire a permis pour la première fois à deux ivoiriennes de monter sur un podium aux championnats du monde d’athlétisme.

6-FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS : LE REVE BRISE DE SALAH

Blessé dès la première mi-temps du match opposant son club Liverpool au Real Madrid, l’international égyptien Mohammed Salah a vu son rêve de remporter une ligue des champions s’éloigner. Blessé à l’épaule gauche suite à un contact avec Ramos, Mohammed Salah a dû quitter prématurément la pelouse laissant son équipe dépourvue de son arme offensive. Cette blessure a provoqué la colère des supporters des Pharaons qui comptaient également sur l’attaquant pour réaliser une belle performance en coupe du monde après 28 ans d’absence à ce grand rendez-vous. Les craintes des égyptiens se sont avérées fondées car les performances de Salah au mondial russe se ont été en dessous des attentes.

7 -COUPE DU MONDE 2026 : ECHEC DE LA CANDIDATURE MAROCAINE

Le Maroc n’a pas réussi son pari cette année, celui d’être la deuxième nation africaine à organiser une coupe du monde de football.  La cinquième tentative du royaume chérifien s’est heurtée à la candidature du trio États Unis, Mexique, Canada. A L’issue du vote qui a eu lieu le 13 juin lors du congrès de la FIFA à Moscou, 134 fédérations ont donné leurs voix au trio américain contre 65 pour le Maroc. Pour de nombreux officiels marocains cet échec est dû en partie à la campagne menée par l’Arabie saoudite contre la candidature marocaine auprès des pays du golf et d’Asie , mais également par le manque de solidarité de 11 pays africains qui ont préféré donner leurs votes au bloc formé par les trois géants américains.

8- RETRAITE INTERNATIONALE DU LEGENDAIRE GARDIEN EGYPTIEN ESSAM EL-HADARY

A 45 ans le mythique gardien égyptien Essam El-Hadary a décidé de mettre un terme à sa riche carrière internationale. Devenu un véritable monument au sein de la sélection nationale égyptienne, le vieux pharaon a jugé utile de raccrocher les gans après 22 ans, 04 mois et 12 jours au service du drapeau égyptien. Avant de prendre cette décision le quadruple vainqueur de la CAN a fait de sa participation à la coupe du monde de 2018 en Russie un moment historique puisqu’il est devenu à 45 ans le joueur le plus vieux à disputer une phase finale de la coupe du monde de football.

9- L’ORGANISATION CAHOTIQUE DES CHAMPIONNATS AFRICAINS D’ATHLETISME

L’organisation en octobre de cette année des championnats africains d’athlétisme par le Nigeria a été un véritable fiasco. Faute de visas et de vols vers la ville d’Asaba choisie pour abriter la compétition, plusieurs délégations de sont retrouvées bloquées dans des aéroports. Une situation chaotique qui a plombé le début des épreuves qui ont dues être reportées.  Salomon Ogba le président du comité d’organisation justifie ces anomalies par le changement de ville hôte. Selon ses explications l’évènement devait avoir lieu dans la ville de Lagos et non à Asaba qui n’était juste qu’un second choix. De nombreux athlètes à l’exemple de la sprinteuse ivoirienne Marie Jose Ta Lou ont fait part de leurs mécontentements via les réseaux sociaux.

10- CAN FEMININE : UN ENIEME SACRE POUR L’EQUIPE NIGERIANE

Les Super Falcons du Nigeria ont prouvé une fois de plus qu’elles sont les reines incontestables du football féminin en Afrique. Leur neuvième sacre à Accra au Ghana, le troisième d’affilé a été remporté à l’issue d’une finale disputée face aux sud-africaines. Un match serré qui a conduit les deux équipes à l’épreuve fatidique des tirs aux buts. En plus de ce nouveau trophée ajouté à leur riche palmarès continental, les nigérianes représenteront l’Afrique à la coupe du monde de football féminine prévue en 2019 en France au même titre que l’Afrique du sud malheureuse finaliste et le Cameroun qui a réussi à s’adjuger la troisième place en venant à bout du Mali lord de la petite finale.

Article de la redaction AFRIC.

 

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community