Association for Free Research and International Cooperation

5 initiatives de santé qui sauvent les vies en Afrique

05.12.2018
Les problèmes de soins de santé reste l’un des problèmes majeurs que l’Afrique a du mal à résoudre malgrés de nombreux efforts. Les statistiques indiquent que la région supporte 25% de la charge de morbidité mondiale, mais avec moins de 3% des médecins du monde dont un ratio médecins / population de 13 sur 100 000 . Certains Africains ont profité des avancées technologiques pour développer des idées répondant aux besoins médicaux du continent. Nous examinons certaines des innovations dans le domaine de la santé qui contribuent grandement à sauver des vies sur le continent.
  1. Le  CARDIOPAD – Cameroun

Le CardioPad fabriqué par Himore Medical au Cameroun est une solution sans fil qui permet le suivi efficace des maladies cardiovasculaires (CVD). Il aide à résoudre le problème du faible ratio médecins / patients en permettant un examen réussi des patients atteints de MCV. La première tablette médicale entièrement à écran tactile d’Afrique, mise au point par l’ingénieur camerounais Arthur Zang, collecte les signaux générés par la contraction rythmique et l’expansion du cœur d’un patient. L’appareil porte un ensemble de quatre électrodes sans fil et un capteur génère un signal lorsqu’il est placé sur le cœur. Il est ensuite transmis via Bluetooth à la tablette, après quoi il est transmis sans fil sur les réseaux GSM à un cardiologue pour interprétation et diagnostic.


Cette innovation s’inspire du fait que la majorité des spécialistes des maladies cardiovasculaires exercent dans la capitale camerounaise, alors que 80% de la population du pays vit en zone rurale.

2. AVIRO HEALTH – Afrique du sud

 Basées en Afrique du Sud cette entreprise de conception informatique  développent des applications numériques pour les praticiens de la santé afin d’améliorer la qualité des traitements médicaux. Les applications sont disponibles pour les professionnels de la santé en Afrique du Sud, au Zimbabwe, au Mozambique et au Malawi. Certaines de ses applications sont conçues pour faciliter l’administration du traitement du VIH / Sida. Il fournit également aux praticiens de la médecine des plateformes d’apprentissage en ligne et de formation sous forme de livres électroniques et de vidéos.

 
Les services qu’il propose contribuent à révolutionner le secteur de la santé en permettant au personnel médical de s’instruire et d’accéder aux dernières directives en matière d’administration d’antirétroviraux. Les patients séropositifs ont également accès à un système de référence et à une hotline VIH grâce à l’application

3. THE TUTU VAN – Afrique du Sud

Le « Tutu Tester », une initiative de la Desmond Tutu HIV Fondation, est une clinique mobile proposant un dépistage du VIH et un dépistage d’autres maladies courantes telles que le diabète ou l’hypertension et ciblant les régions mal desservies d’Afrique du Sud à prévalence élevée.
Cette initiative a vu le jour en raison de la prévalence élevée du VIH et de la tuberculose en Afrique du Sud et, récemment, le pays est considéré comme le troisième fardeau de la tuberculose le plus élevé au monde.


La fourgonnette se déplace avec du matériel de test et du personnel formé dans des zones dépourvues d’installations de santé adéquates.
Au fil des années, la fourgonnette de testeurs de tutu voit maintenant en moyenne 40 à 60 personnes par jour et plus de 7 000 ont été dépistées et consultées pour le VIH.

4. DEAFTRONICS – Botswana

Révéler au monde par la fabrication de la première unité de prothèse auditive à énergie solaire, Solar Ear, qui réduit le nombre de visites que les patients sont généralement obligés de faire dans des centres de soins en Afrique et dans le monde. Il est composé d’une aide auditive numérique, d’un chargeur de batterie solaire et de quatre piles rechargeables.
Les aides auditives rechargeables solaires sont essentiellement conçues pour les patients malentendants des régions rurales ou défavorisées au Botswana et sont plus accessibles, en raison du fait qu’elles sont trois fois moins chères que les autres aides auditives du marché et qu’elles sont livrées avec un ensemble complet de charges solaires.


Jusqu’à présent, ces dispositifs ont permis à 40 000 enfants de 31 pays d’aller à l’école et ont fait passer de 38% à 10% le taux de VIH / sida au Botswana dans la population sourde.

5.MATIBABU – Ouganda

L’application pour téléphone développée par Brian Gitta d’Ouganda est non invasive et peut détecter rapidement le paludisme sans prélever du sang sur le patient. La machine, qui prend environ deux minutes pour détecter le paludisme, utilise des aimants et un dispositif personnalisé appelé matiscope, qui projette un rayon de lumière rouge sur le doigt de l’utilisateur, détectant une substance appelée cristaux d’hémozoïne, sous-produit du parasite du paludisme. L’appareil est connecté à un smartphone et alerte les équipes de santé d’une épidémie de la maladie.


Cette innovation est essentielle pour détecter le paludisme non seulement en Ouganda, mais dans toute l’Afrique subsaharienne, où 90% des 400 000 décès dans le monde sont dus au paludisme.

Article de la rédaction d’AFRIC.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community