Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

Comment rendre l’exploitation minière artisanale rentable?

25.11.2018
L'exploitation minière artisanale à petite échelle représente un véritable potentiel pour l’industrie minière, mais doit être mieux encadrée pour en tirer de meilleurs bénéfices. Ces dernières années, la hausse du prix des minerais combinés aux difficultés croissantes de gagner sa vie grâce à l'agriculture, ont contribué à la croissance explosive de l'exploitation minière artisanale à petite échelle dans le monde.

L’activité est en train de devenir un secteur socio-économique important dans un grand nombre de pays en développement, au point qu’elle représente maintenant le revenu de millions de personnes dans 80 pays du monde entier. En Afrique subsaharienne, en Asie, en Océanie, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, plus de 100 millions de personnes dépendent aujourd’hui de l’exploitation minière artisanale, pour assurer leurs subsistances. Il y dix fois plus d’exploitation minière artisanale à petite échelle que de mine à grande échelle. Soit 80% de la production mondiale de saphir, et 20% de celle de l’or. Cela permet à une part importante de la population mondiale qui n’a pas d’activité professionnelle, de s’assurer un revenu.

Cependant, ce type d’exploitation minière est bien souvent peu contrôlé par les autorités locales. Le respect des lois sur les conditions de travail est très souvent négligé voire inexistant, ce qui suscite beaucoup de critiques.

L’exploitation minière à petite échelle commence à être perçue comme un moyen efficace de booster et d’améliorer les économies nationales dans de nombreux pays en Afrique notamment au Cameroun.

Néanmoins le secteur minier à bien souvent un impact négatif sur l’environnement, et le développement croissant de l’exploitation minière artisanale, n’arrange pas la situation. L’exploitation minière est responsable de la pollution des eaux, de l’effondrement des sols, et a également un impact significatif sur la végétation et la biodiversité en général. Elle est également la principale cause de pollution au mercure par l’homme dans le monde, suivie de près par la combustion de charbon. D’après l’organisme mondial de la santé, cette pollution au mercure est très dangereuse pour l’homme et peut causer de sérieux dommages au corps humain, principalement au cerveau et aux reins.

Ainsi plutôt que d’éradiquer ce type d’exploitation,

  • chercher à les formaliser et à instaurer un cadre semble le plus judicieux. Cela encouragerait des pratiques plus éthiques et un meilleur respect de l’environnement. Un tel changement, pourrait améliorer la situation de nombreux pays. Cela pourrait dynamiser les économies locales tout en améliorant la condition sociale, et ainsi créer des emplois et un environnement de vie plus favorable pour la population.
  • Une véritable formation professionnelle permettrait au mineur d’élaborer un plan de carrière.
  • un cadre législatif plus stricte permettrait de maintenir un environnement de travail plus sain et productif, ainsi que d’assurer l’application de bonnes conditions de travail pour les employés des mines.
  • L’accès à des informations plus précises sur le marché, et à des données géologiques de qualités, améliorerait la rentabilité de ces exploitations minières artisanales tout en minimisant l’impact environnemental.

Pour résumer l’exploitation minière artisanale est une chance de développement local, mais doit être sérieusement encadrée par les autorités de chaque pays, afin d’en tirer profit au maximum et minimiser les dommages collatéraux sur l’environnement et la santé des mineurs.

Article de la rédaction AFRIC.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community