Association for Free Research and International Cooperation

Accra : le Ghana au cœur d’un sommet visant à mettre fin au mariage des mineures

24.11.2018
Madame Rebecca Akuffo Addo a patronné le vendredi un sommet de deux jours qui vise à mettre fin au mariage des jeunes filles sous le thème « Assez avec le silence ».Le but de ce forum c’est d’élaborer les moyens nécessaires pour en finir avec le mariage de la jeune enfant.

Le mot d’ouverture au programme organisé par l’Union Africaine a été prononcé par la première dame du Ghana Rebecca Akuffo Addo. Ce sommet a connu la présence des premières dames du Niger, du Libéria et de la Sierra Léone a écrit la première dans un post sur son compte Twitter.

Ce sommet est organisé sous les auspices de l’Organisation des premières dames Africaines contre le VIH / SIDA. Quelques experts de hauts niveaux venus du Mozambique, Sudan, Zambie et du Zimbabwe y prennent également part. Ce sommet connaitra également des discussions par les experts expérimentés sur le mariage de l’enfant et les solutions à apporter  pour la réintégration des jeunes filles.

Durant ces deux jours, les panélistes discuteront également des questions liées au traumatisme de l’enfant, des mutilations sexuelles et des pratiques sexuelles traditionnelles douloureuses. Le deuxième jour de ce sommet s’ouvrira sur un atelier organisé par la fédération internationale de la parentalité planifiée, facilitée par le Docteur Eunice Brookman-Amissah sur les droits de la santé sexuelle reproductive.

Ce sommet tient lieu de second sommet organisé par les femmes des chefs d’états africains après le premier qui a eu lieu l’an dernier à Lusaka en Zambie. Ce forum qui a commencé le vendredi 23 novembre prendra fin le 24 Novembre par la révision d’un tableau stratégique qui sera établie par les premières dames et les conseillers techniques.

Plusieurs sommets du genre, si organisés très souvent, verront un réel changement dans le comportement des africains qui jusqu’à nos jours continuent avec les pratiques du passées jugées destructrices de droit de la jeune fille et de l’enfant.

Lisez l’article original ici.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community