Association for Free Research and International Cooperation

RDC : Tshisekedi et Kamerhe jettent l’eponge

13.11.2018
C’est ce lundi 12 novembre que la nouvelle est tombée annonçant le départ de Félix TSHISEKEDI et Vital KAMERHE de l’alliance « LAMUKA » scellée par l’opposition congolaise dimanche à Genève. Une coalition désignant un seul candidat unique aux élections du 23 décembre en RDC et visant le rassemblement du peuple congolais pour l’intérêt de la nation.

Ces départs inopinés s’expliquent par la pression  de la base des partis politiques des deux leaders, une pression qui menace leurs carrières politiques. ‘‘ Je suis allé à Genève avec la bénédiction de la base. L’acte de Genève n’a pas été compris. J’assume. Je retire ma signature de cet accord que nous avons signé à Genève’’ a annoncé sur TOP CONGO FM Félix TSHISEKEDI, président de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social (UDPS).

Parlant sur les mêmes ondes, Vital  KAMERHE révèle « La direction politique m’en joint de tempérer dans le sens de la demande de la base (…). J’annonce donc que je retire ma signature pour respecter la volonté de ma base. Sans cette base, je vais m’auto flageller et vais moi-même m’auto exclure du parti ».

Partis pour  des négociations à Genève sous le patronage de la fondation Kofi Annan, les sept leaders de l’opposition tombent d’accord sur la nomination de Martin FAYULU, candidat unique de l’opposition. Chaque leader devrait à cet effet mobiliser son parti afin d’aller aux urnes. A la grande surprise, les deux collaborateurs  désistent. Un départ  qualifié de mauvais signal donné à l’endroit du peuple.

Contacté au téléphone, Martin FAYULU a exprimé sa désolation pour le départ de ses collègues leaders ‘‘je leur demande simplement à mes deux frères de revenir à la raison, de ne pas renier leur signature, c’est très grave ! Renier sa signature  apposée en âme et conscience (…) c’est extrêmement grave, c’est perdre sa crédibilité’’ a-t-il dit.

De son côté, Freddy MATUNGULU, président du parti Congo na Biso a confirmé son engagement en ces termes ‘‘ En ce qui me concerne, l’engagement est très clair, nous avons déjà commencé à partir d’aujourd’hui à parler aux membres du parti. Nous ne signons pas un document comme celui-là au Hasard, nous sommes engagés à porter la candidature de Martin FAYULU au niveau des leaders de l’opposition.’’

Restés cinq sur la liste, les leaders de l’opposition entendent continuer ce combat qui n’est pas individuel, ni pour un quelconque parti politique mais pour la cause du peuple, une aspiration au changement. Ils restent tout de même confiants que le peuple se déploiera en masse le jour du scrutin pour l’élection du candidat de l’alternance.

Source: TV5monde

Article de la rédaction AFRIC.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community