Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

L’immigration: une chance pour les pays européens !

08.11.2018
La crise migratoire a atteint de nouvelles proportions dans le monde avec la ruée des jeunes africains vers les pays européens.

Ce sont des milliers qui bravent la méditerranéenne, au péril de leur vie, à la recherche d’un bien être social. Aujourd’hui, ce phénomène est devenu une préoccupation aussi bien pour les pays africains que pour l’Europe, l’une des principales destinations de ces émigrés. En dépit des nombreuses initiatives mises en place comme la création d’un fonds de 1,9 milliard de dollars EU, destiné à ralentir les flux des migrations en provenance d’Afrique, l’agence européenne des garde-frontières et garde-côtes (Frontex), les jeunes continuent de fuir le continent noir pour rejoindre l’Europe. Même si ces émigrés, en quête d’un avenir meilleur, envahissent les pays d’Europe ; ces derniers tirent, néanmoins, leur épingle du jeu de ce phénomène. En effet, face à une population européenne qui devient de plus en plus vieillissante, nombreux sont les pays européens qui misent sur les émigrés venant d’autres horizons.

De nombreuses études réalisées par des institutions internationales confirment l’apport innestimable des migrants africains au processus de développement des pays d’Europe. Dans une récente étude publiée par l’Organisation pour la coopération et le développement économique (Ocde), des experts relevaient que les débats relatifs au vieillissement de la population active s’articulent souvent autour de la question du remplacement, les jeunes générations entrant dans la population active étant moins nombreuses que les cohortes du baby-boom qui prennent leur retraite. L’OCDE estime qu’un apport d’immigrés sera nécessaire pour compenser ce déséquilibre et soutenir la croissance, à la fois pour assurer une population active stable et une offre suffisante de compétences pour répondre à une croissance attendue des emplois hautement qualifiés.

Dans une étude intitulée « l’Europe et le monde en 2020 », les deux auteurs, Louis-Marie Clouet et Andreas Marchettiour, soutiennent que pour la plupart des États de l’UE, le principal défi, en matière de politique migratoire, consistera à trouver un équilibre entre une ouverture aux migrants, que l’on sait économiquement nécessaire, et l’exigence de la population, très probablement constante, de limiter les mouvements migratoires sur le territoire national. Les entreprises feront pression en direction d’un élargissement de l’immigration afin de combler les failles du marché du travail, de faire baisser les coûts salariaux et d’obtenir, grâce à une plus grande flexibilité, un certain nombre d’avantages concurrentiels. L’émigration est aujourd’hui devenue une préoccupation autant pour les pays d’origines (Afrique) que pour les pays destinataire (Europes). Toutefois, elle présente de nombreuses opportunités pour le vieil continent dans la mesure il tire profit en termes de renouvellement de sa populations et d’augmentation de la main d’œuvre sur le marché du travail.

Article de la rédaction AFRIC.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community