Association for Free Research and International Cooperation

Modèle de démocratie à suivre : Angela Merkel met fin à sa carrière politique à la fin de son actuel mandat

05.11.2018
Après sa défaite aux élections régionales de Bavière et de Hesse, la chancelière allemande qui domine la vie politique de l’Allemagne et de l’Europe depuis 2005 a annoncé à la presse, le lundi 29 octobre 2018 qu’elle ne se présentera pas aux élections de décembre 2021.Une décision qui mettra également fin à sa carrière politique.

Confirmant une fuite d’informations liées à la fin de sa carrière politique, Angela Merkel a annoncé au cours d’une conférence de presse donnée à Berlin la capitale allemande, que son actuel mandat de chancelière était le dernier. Elle a par la même occasion annoncé qu’elle renonçait à la présidence de son parti, le CDU. Angela Merkel a poursuivi en confiant qu’elle avait toujours voulu diriger la tête haute et partir avec dignité.

Elle a aussi précisé qu’elle n’a pas l’ambition de commencer une carrière dans les institutions européennes, comme certains médias allemands ont rapportés. Entrefaites, elle a justifié son souhait d’aller au bout de son mandat actuel en 2021 par la nécessité de faire preuve de « responsabilité » à la tête du pays, dans un climat mondial et intérieur agité. Ce mandat entamé en Mars dernier est le  quatrième mandat de la chancelière depuis son arrivée au pouvoir en novembre 2005.

‘‘Il n’est plus possible de faire comme si rien ne s’était passé’’ a-t-elle déclaré à la suite de l’élection régionale de dimanche en Hesse, qui avait valeur de test de popularité au plan national. Son parti démocrate-chrétien, bien qu’arrivé en tête avec 27%, y a perdu plus de onze points par rapport au précédent scrutin du 22 septembre 2013 où son parti remportait les élections avec 38,3 %.

Sa décision de laisser le pouvoir dans deux ans est salué par le président français Emmanuel Macron comme ‘‘la décision extrement digne’’ en affirmant son ‘‘admiration’’ pour elle. La chancelière fédérale,  tente de calmer la grogne dans son propre camp en cédant une part de son pouvoir. Une grogne qui est plus forte que jamais. En même temps, Angela Merkel est devenue la cible de critiques croissantes dans une partie de l’opinion, avec une popularité d’électeurs en baisse depuis sa mauvaise élection de septembre 2017.

Angela Merkel est aussi critiqué pour avoir ouvert les portes du pays à plus d’un million de demandeurs d’asile  en 2015 et 2016. A en croire les dires, avec cette fin de mandat, Merkel risquerait de souffrir d’une perte de crédibilité à l’international, en Europe notamment maintenant au moment où l’Union européenne traverse une crise. La contestation étant devenue trop forte au sein de son parti et Angela Merkel n’a pas eu d’autre choix pour montrer qu’elle a compris le message de colère des électeurs.

Le SPD a été fortement critiqué lui aussi lors des élections de Hesse, perdant une dizaine de points à 19,8%  occupant la deuxième place. L’Alternative pour l’Allemagne (AFD) qui a dynamité le monde politique allemand s’est félicitée lundi du début de retrait d’Angela Merkel. « Nous y sommes pour beaucoup », a trompété le co-président du parti Alexander Gauland.

‘‘Qui succédera au pouvoir Merkel ?’’

Mme Merkel a indiqué à ce sujet qu’elle ne choisirait pas de successeur lors du congrès du parti de décembre. La compétition s’annonce du coup très rude entre partisans du maintien d’un cap modéré et ceux qui réclament un coup de barre conservateur face à la poussée de l’extrême droite anti migrants.

Des rumeurs sur les potentiels candidat à la chancellerie rapportent que l’actuelle secrétaire générale du parti d’Angela Merkel et proche de la chancelière, Annegret Kramp-Karrenbauer, ainsi que deux « rebelles » partisans d’un coup de barre à droite, le ministre de la Santé, Jens Spahn, et Friedrich Merz, ont déjà fait acte de candidature. Des nouveaux candidats pour accompagner la décision de la présidente sortante ‘‘Aujourd’hui, il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre’’.

Article de la redaction AFRIC.

 

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community