Association for Free Research and International Cooperation

Le Tchad lance une nouvelle offensive militaire après l’attaque de Boma par Boko Haram

31.03.2020
Lire l'original de l'article sur: agenceecofin.com
Le Tchad va lancer une nouvelle offensive militaire contre le groupe terroriste Boko Haram après l’attaque du lundi 23 mars 2020 ayant coûté la vie à 92 soldats tchadiens. L’annonce a été faite dimanche 29 mars par le président Idriss Deby Itno.

L’opération baptisée « Colère de Boma » du nom de la localité ayant subi l’attaque terroriste, devrait consister en une offensive terrestre, aérienne et fluviale contre la secte dirigée par Abubakar Shekau. A cet effet, deux des cinq départements de la province du Lac (située à la frontière avec le Niger, le Nigeria et le Cameroun) ont été déclarés « zone de guerre » par les autorités tchadiennes.

Depuis son intervention au Mali aux côtés des forces françaises en 2013, N’djamena est devenu l’un des fers de lance de la stratégie d’endiguement de la violence dans le Sahel. L’attaque de Boma de la semaine dernière, représente donc un revers de taille pour l’armée tchadienne considérée comme l’une des plus efficaces d’Afrique. Elle intervient dans un contexte marqué par une réorganisation de la lutte contre le terrorisme, après le sommet de Pau de janvier 2020 ayant poussé les pays du G5 Sahel et la France à adopter de nouvelles stratégies contre les groupes islamistes dans le Sahel.

« Tout est prêt pour lancer l’opération. […] Nous allons en finir avec Boko Haram dans cette zone-là. Le moral est très haut, les préparations sont très avancées. Il ne reste plus qu’à se lancer contre Boko Haram, l’attraper et le détruire », a déclaré Idriss Deby lors d’une visite de supervision des postes avancés de l’armée.

Lire l’original de l’article ici.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community