Association for Free Research and International Cooperation

Le Rwanda et l’Ouganda s’accordent sur une possible réouverture de la frontière

22.02.2020
Lire l'original de l'article sur: rfi.fr/fr/afrique
La frontière entre l’Ouganda et le Rwanda pourrait rouvrir, sous conditions. C’est la principale annonce au terme d’une énième rencontre qui s’est tenue ce vendredi 21 février entre Paul Kagame et Yoweri Museveni.

La rencontre s’est tenue au poste-frontière de Gatuna sous la médiation du président congolais Felix Tshisekedi et du président angolais Joao Lourenço, pour tenter, une nouvelle fois, d’apaiser les tensions entre les deux voisins

Au terme dequatre heures de discussions à huis clos, les chefs d’État se sont mis d’accord sur un communiqué final. Il stipule que l’Ouganda a 30 jours pour enquêter sur la présence de forces hostiles au gouvernement de Paul Kagame sur son territoire.

Kigali assure en effet que des membres du RNC de Kayumba Nyamwasa et des auteurs de l’attaque de Kinigi, qui a coûté la vie à 14 civils en octobre dernier, sont réfugiés en Ouganda. Si c’est avéré, Kampala doit y mettre fin, indique le communiqué. Et c’est seulement si ces conditions sont remplies qu’une date de réouverture de la frontière sera choisie.

Officiellement, le Rwanda déconseille à ses ressortissants de se rendre en Ouganda depuis un an, citant des cas de torture et de détention illégale. Et que dans les faits, la circulation des biens et des personnes est entravée côté rwandais.

Après de longs mois de discussions, Kigali semble donc avoir réussi à imposer ses conditions. Les deux voisins ont également signé un traité d’extradition, une première, et le résultat de gestes de bonne volonté qui se sont multipliés ces dernières semaines, avec la libération de 24 Rwandais détenus en Ouganda et de 20 Ougandais emprisonnés au Rwanda.

Lire l’original de l’article ici.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community