Association for Free Research and International Cooperation

Coronavirus : un étudiant camerounais guéri (ambassade chinoise)

12.02.2020
Lire l'original de l'article sur: fr.africanews.com
L‘étudiant camerounais infecté la semaine dernière au Coronavirus est guéri. L’annonce a été faite par l’ambassade de Chine au Cameroun.

Si l‘étudiant n’a pas encore donné la nouvelle à ses proches, l’ambassade de Chine au Cameroun est toutefois formelle. « Nous confirmons ceci : le jeune étudiant camerounais atteint par le nouveau coronavirus est complètement guéri et sorti de l’hôpital le 10 février 2020 », peut-on lire sur la page Twitter de la représentation diplomatique chinoise au Cameroun.

Le 5 février dernier, le jeune camerounais étudiant dans une université de Jiangxi au sud-est, a été contrôlé positif au Coronavirus. « Nous confirmons qu’un étudiant camerounais inscrit à l’Université de Yangtze a été infecté par le nouveau coronavirus. Après avoir reçu un traitement médical, il est maintenant en bon état de santé, et la partie camerounaise en a été informée constamment », annonçait l’ambassade chinoise au pays des Lions indomptables.

Mais le jeune dont nous nous abstenons de dévoiler l’identité pour éviter des attitudes ou pratiques comme la stigmatisation et la discrimination, devrait rester en observation pendant deux semaines, selon l’ambassade chinoise.

Depuis sa déclaration en janvier dernier en Chine où il a déjà touché plus de 42 200 et tué plus de 1000 personnes, aucun cas de Coronavirus n’a encore été détecté en Afrique. Toutefois, la plupart des pays du continent multiplient des mesures pour barrer la route à cette pathologie.

C’est le cas du Gabon qui a récemment suspendu l’entrée dans son territoire de toute personne en provenance de l’Empire du milieu. « Au regard de la propagation de cette épidémie au-delà de l‘épicentre, le gouvernement a décidé d‘élever le niveau de surveillance et de suspendre, jusqu‘à nouvel ordre, l’accès au territoire national à tout passager en provenance de Chine », peut-on lire dans un communiqué du gouvernement gabonais.

Lire l’original de l’article ici.

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community