Association for Free Research and International Cooperation

l’Érythrée et l’Éthiopie en Somalie pour sceller une paix durable dans la région

17.10.2018
Sourires, chaudes poignées de main, …. C’est avec un sentiment d’extrême satisfaction que le ministre somalien des Affaires étrangères, Ahmed Isse Awad a reçu ce mercredi 17 octobre à l’aéroport international de Mogadiscio, ses homologues. Il s’agit d’Osman Saleh de l‘Érythrée et de Workneh Gebeyehu.

Selon des sources proches, les trois ministres devraient préparer une réunion qui regrouperait les dirigeants de leurs pays respectifs. Ces pays devraient sceller le pacte de coexistence pacification dans une sous-région souvent en proie à des altercations inter-États à cause entre autres de litiges frontaliers.

Si la date de cette réunion des chefs d‘États n’est pas encore connue, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki devraient arriver sous peu dans la capitale somalienne.

Deuxième rencontre en l’espace d’un mois

C’est la deuxième fois que les trois patrons de la diplomatie se rencontrent après les retrouvailles de début septembre dernier à Asmara. Dans la capitale érythréenne, ils avaient conclu un accord axé sur le renfoncement des relations entre leurs pays respectifs.

Le trio a ensuite été délégué à Djibouti pour une mission de médiation entre l’Érythrée et Djibouti qui entretiennent depuis plus d’une décennie des relations plus que tendues.

Et au lendemain de cette mission, le président érythréen, Isaias Afwerki et le chef de l‘État djiboutien Ismaïl Omar Guelleh se sont rencontrés sous les auspices du roi d’Arabie Saoudite pour tenter de dissiper leurs différends. Selon des observateurs, les deux pays semblent sur la bonne voie quant à la normalisation de leurs relations.

Comme quoi, la Somalie, l‘Érythrée et L‘Éthiopie forment désormais un véritable triumvirat diplomatique de faiseurs de paix. Un triumvirat qui se veut  solidaire. Comme à la 73è Assemblée générale des Nations Unies quand ils ont unanimement plaidé pour l’abandon des sanctions contre l’Érythrée.

Érythrée-Éthiopie : un deuxième accord de paix

Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed et le président érythréen, Isaias Afwerki, ont signé ce dimanche 16 septembre un accord de paix en Arabie Saoudite. C’est le deuxième accord de paix entre les deux pays depuis celui de juillet dernier.

Pour rien au monde, ils n’entendent pas stopper leur marche irréversible vers une paix durable. C’est en tout cas l’impression que donnent ces derniers temps Isaias Afwerki et Abiy Ahmed. En témoigne l’accord de paix que le président érythréen et le Premier ministre éthiopien ont conclu hier à Djedda en Arabie Saoudite.

Si certains détails ne sont pas encore disponibles, cet accord signé en présence du Roi saoudien Salman et du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, devrait aider à « renforcer la sécurité et la stabilité dans la région dans son ensemble», selon l’expression du ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, sur Twitter.

Le texte ajoute que les dirigeants éthiopiens et érythréens ont exprimé leur reconnaissance au roi Salman et au prince héritier pour leur soutien à l’accord de paix.

Cet accord est le deuxième du genre après celui signé le 9 juillet à Addis-Abeba par l‘Éthiopie et l‘Érythrée. Des accords dont le principal objectif est de « normaliser » les relations entre les deux pays après près de deux décennies de conflit à cause des différends frontaliers.

Lire l’article en intégral sur

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community