Association for Free Research and International Cooperation

Afrique : Les 5 destinations pour créer une entreprise et les fonds d’investissements les plus importants

15.10.2018
Cette année le classement « Doing business » , publié chaque année par les experts de la Banque Mondiale a célébré ces 15 ans.

Cette année le classement « Doing business » , publié chaque année par les experts de la Banque Mondiale a célébré ces 15 ans.

L’index Doing business mesure l’environnement et les conditions des affaires de 190 pays du monde. Les critères sont bien défini : de l’électrification à la facilité de création d’entreprise, en passant par la pression fiscale et la protection du droit à la propriété.

  1. La Nouvelle-Zélande – le pays a aboli le prélèvement par chèque rendant le paiement des impôts plus facile. La Nouvelle-Zélande a également abaissé les taux des cotisations pour accident de travail payées par les employeurs.
  2. Le Singapore – a facilité l’obtention de permis de construire, en rationalisant les procédures et en améliorant un guichet unique en ligne
  3. Le Denemark –a facilité le démarrage d’une entreprise en introduisant une plate-forme en ligne permettant la réalisation simultanée d’enregistrement des entreprises et des impôts.
  4. La Korée du Sud – un connexion à internet réputée rapide et un bon accès aux technologies dope la place de la Corée du Sud.
  5. Le Hong Kong – permet de démarrer une activité à moindre coût en ayant réduit les droits d’enregistrement d’une entreprise.

Au même temps, il faut noter les sucess des économies de la région Afrique sub-saharienne qui est globalement la région la plus représentée dans le classement 2018 des pays les plus réformateurs, avec trois pays placés dans le top 10 mondial les pays les plus réformateurs: le Malawi, le Nigeria et la Zambie.

L’Ile Maurice affiche au 25e rang du classement Doing Business. En comparaison, la France est que au 31e rang.

Quatre autres pays sub-saharienne tirent leur épingle du jeu en ce qui concerne la facilité de faire des affaires : le Rwanda (41e rang), le Kenya (80e ), et l’Afrique du Sud (82e).

Les 5 fonds d’investissement les plus dynamiques d’Afrique

Au cours de la dernière décennie, le climat d’investissement en Afrique sub-saharienne a beaucoup évolué grâce à une amélioration de l’environnement politique et des efforts axés sur le développement économique. Investisseurs stratégiques et financiers ont réagi en diversifiant leur champ d’intérêt et en consacrant de plus en plus de ressources aux opportunités d’investissement qu’offre le continent.

La valeur des investissements du capital-investissement en Afrique est restée stable avec 3,8 milliards de dollars investis en 2017, contre 3,9 milliards en 2016

Avec 1,6 milliards de dollars de levées de fonds en 2017, un montant en baisse pour la seconde année consécutive, le capital investissement en Afrique subsaharienne n’a pas retrouvé sa vigueur des années 2014-2015.

  1. Emerging Capital Partners ECPI, ECP II, ECP III

ECP I, initié en 2000, a investi dans 13 entreprises et réalisé 12 sorties pour un rendement net total de 22%. ECP II est maintenant complètement investi, et un quart partiellement réalisé. ECP III est encore en phase d’investissement. Au niveau global, le fonds a maintenant plus de 1,8 milliard $ d’actifs en gestion. Ces fonds ont contribué au succès du géant des télécoms Celtel et de Notore Chemical Industries au Nigeria.)

  1. Pan African Investment Partners II (2009).

Fondée par Richard Parsons et Ronald Lauder, la société a son siège social à New York. Son mission est d’identifier, d’investir et de fournir des solutions qui affectent la croissance et le développement en Afrique subsaharienne.

  1. 8 miles.

Créé en 2010, le fonds est dédié aux investissements dans les entreprises Africaines. Il investisse dans des entreprises et des secteurs bien établis qui offrent de bonnes perspectives de croissance. Ils ont créé un portefeuille diversifié dans 7 pays de la région africain.

  1. Carlyle Sub Saharan Africa Fund.

Lancé en 2011, ce fonds investit en Afrique subsaharienne en mettant l’accent sur l’Afrique du Sud, Le Nigeria, le Kenya, La Tanzanie, le Ghana, Le Mozambique, Le Botswana, La Zambie et l’Ouganda.

  1. Pan African Infrastructure Development Fund.

Il est créée en 2007 pour lever des fonds pour les infrastructures régionales sur le continent, elle a ouvert ses portes aux investisseurs internationaux et entame un second cycle de financement. Le fonds, qui a réalisé sa première clôture avec des engagements de 625millions de dollars de la part d’investisseurs africains, était ancré dans un engagement de 250millions de dollars pris par la caisse de retraite des employés de l’état, avec le solde des fonds provenant d’autres institutions africaines.

Selon les données de la Banque Mondiale : http://www.doingbusiness.org/en/rankings?region=

Article de la rédaction AFRIC

 

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community