Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

Libye : la cité de Sabratha classé au patrimoine mondial disparaitra bientôt

03.10.2018
Inscrite sur la liste du patrimoine mondial en péril, l’antique cité de Sabratha, dans l’Ouest libyen, porte les stigmates d’affrontements entre milices rivales, qui font craindre le pire pour le précieux héritage archéologique du pays.

Perchée au bord de la côte méditerranéenne, libyenne,l’antique cité de Sabratha, reste un spectacle époustouflant avec son majestueux amphithéâtre et ses colonnes de marbre rose surplombant des eaux turquoises.

Mais le site classé au patrimoine mondial est « en danger de disparition » selon l’UNESCO. Ses structures majestueuses sont aujourd’hui défigurées par des impacts de balle et d’obus.

Des douilles rouillées jonchent le sol près des ruines de ce qui fut l’un des joyaux de l’empire romain.

Selon des habitants, des snipers étaient postés en haut de l’amphithéâtre lors des combats qui ont éclaté entre des groupes armés en septembre et octobre 2017.

Aujourd’hui, le site situé à environ 70 kilomètres de la capitale est étrangement abandonné, entouré d’herbes et de plantes sauvages asséchées par le soleil.
“Nous préparons un projet pour rénover ces sites : une équipe de restaurateurs espagnols de l’Institut supérieur de restauration espagnol est venue visiter le site la semaine dernière, et nous avons signé avec eux un accord pour la restauration de certains sites, notamment le théâtre.” Raconte Mohamad Abou Ajela, chef du bureau des Antiquités de Sabratha.

Profitant du chaos et revendiquant la propriété des terrains, des habitants construisent dans le périmètre du site archéologique protégé sans être inquiétés.

Les pillages constituent une autre menace, la sécurité défaillante ayant favorisé les fouilles clandestines et le trafic d’antiquités.

Les pillages constituent une autre menace, la sécurité défaillante ayant favorisé les fouilles clandestines et le trafic d’antiquités.

Plusieurs cas de vols d’objets antiques ont été répertoriés.

“Nous étions sûrs que cela tirerait la sonnette d’alarme auprès de l’Etat libyen (…) qui traverse une phase critique et est en état de guerre.” Explique Mohamad al-Chakchouki, chef du Département des antiquités libyen.

S‘étendant sur 90 hectares, avec une partie engloutie par la mer, la cité romaine de Sabratha est l’une des trois villes de l’ancienne Tripolitaine romaine. Elle a été construite entre les IIe et IIIe siècles.

lire  cet article de AFP en intégral sur

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community