Association for Free Research and International Cooperation

La police Suisse arrête six gardes président Camerounais

05.07.2019
Lire l'original de l'article sur: africanews.com
Le bureau du procureur de Genève a annoncé mercredi l’arrestation de six membres de l‘équipe de la sécurité du président camerounais Paul Biya. Ils sont soupçonnés d’avoir molesté et endommagé le matériel d’un journaliste suisse qui couvrait des manifestations d’opposants camerounais devant l’entrée de l’hôtel Intercontinental.

Le journaliste Adrien Krause de la télévision publique suisse, RTS, a été légèrement blessé lors de cette manifestation tenue le 26 juin. Certains gardes l’ont immobilisé alors que d’autres s’emparaient de son téléphone, de son porte-monnaie et de son sac. Ses effets personnels auraient été confisqués par les employés du président Biya avant d‘être rapidement restitués.

Une plainte, déposée par le journaliste, a débouché sur l’arrestation mardi des six suspects, cinq hommes et une femme. Mais, porteuse d’un passeport diplomatique, la femme a été relaxée. Quant aux autres, ils sont entendus par le procureur genevois.

Près de 250 personnes avaient manifesté ce samedi 29 juin afin de protester contre le séjour « discret » du président Paul Biya en Suisse.

en rapel ,des Camerounais résidant dans plusieurs pays d’Europe devraient manifester le 29 juin prochain à Genève contre le séjour « discret » de leur président dans la ville suisse. Une manifestation « violente » .

Paul Biya, séjournait-t-il discrètement en Suisse ? C’est en tout cas l’intime conviction de plusieurs observateurs. Des portails locaux dont camer.be avaient propagé la nouvelle  selon laquelle des Camerounais résidant à Genève auraient aperçu dimanche soir leur chef de l‘État débarquer d’un avion privé à l’aéroport international de Cointrin.

Selon des témoins cités par le même site, le Chemin du Petit-Saconnex, rue sur laquelle se trouve l’hôtel Intercontinental avais été amenager pour un deplacement en douce.

« De nombreux compatriotes estiment que Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, se repose trop souvent en Suisse, alors qu’il devrait s’occuper des affaires de son pays », rapporte le site Tribune de Genève.

Lire l’original de l’article ici.

Photo credit : google image/illustration

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community