Association for Free Research and International Cooperation

Coupe du monde féminine 2019 : les Africaines sur orbite

04.06.2019
Trois équipes africaines sont qualifiées pour la Coupe du monde féminine de football en France : le Nigeria, le Cameroun et l'Afrique du Sud. Revue des troupes.

Déjà sur le toit du football continental avec leur onzième victoire lors de la Coupe d’Afrique des nations féminine 2018, les Super Falcons du Nigeria sont l’équipe la plus titrée et la plus attendue d’Afrique pour ce Mondial. Car les Super Falcons ont bataillé dur pour décrocher le dernier titre continental et s’envoler pour une nouvelle qualification.

Des Nigérianes en mode conquête

Après avoir terminé deuxièmes de leur poule derrière l’Afrique du Sud, elles ont dû passer deux fois par la séance des tirs au but. Tout d’abord en demi-finale contre le Cameroun, puis en finale contre les Sud-Africaines, deux adversaires qui seront également présentes en France cet été. Mais elles ont de bonnes raisons d’y croire. Il faut savoir que les Super Falcons (un surnom qui rappelle celui des Super Eagles du Ghana, leurs concurrentes de toujours, NDLR) ont participé à toutes les Coupes du monde depuis la première édition en 1991, mais n’ont dépassé le premier tour qu’une seule fois pour atteindre les quarts de finale en 1999. Le tournoi qui s’ouvrira vendredi 7 juin en France marquera donc leur huitième participation à la plus prestigieuse compétition de football féminin au monde. La NFF (Fédération de football nigériane) espère maintenant que les Super Falcons pourront transférer leur succès continental sur la scène mondiale et au moins sortir de la phase de groupes. Les dames de l’entraîneur suédois Thomas Dennerby affronteront la France, favorite, la Norvège et la Corée du Sud dans le groupe A.

Et, s’il y avait un nom à retenir dans cette superbe équipe désormais de plus en plus soudée, ce serait celui d’Asisat Oshoala. Après avoir remporté le ballon d’or et le ballon d’or Fifa U20 en 2014, Asisat a ajouté trois trophées de footballeuse africaine de l’année, a joué pour Liverpool, Arsenal, pour enfin atterrir à Barcelone ! Asisat Oshoala a inscrit sept buts en sept matches de championnat pour Barcelone, devenant ainsi la première Africaine et Nigériane à marquer dans une finale de la Ligue des champions féminine. Elle est également la première joueuse africaine et nigériane à figurer en finale de la Ligue des champions féminine de l’UEFA. À ses côtés figure en place la joueuse Onome Ebi. À 36 ans, c’est sa cinquième Coupe du monde en tant que défenseuse.

Quatre ans après, revoilà les Lionnes en Coupe du monde

Pour la première fois de son histoire, l’équipe nationale féminine de football camerounaise s’est qualifiée pour la Coupe du monde de la Fifa en 2015 au Canada. Les joueuses avaient créé la surprise en battant la Suisse en phase de groupes et avaient constitué la deuxième équipe africaine à atteindre les huitièmes de finale. Malheureusement, l’aventure de l’équipe s’est terminée au deuxième tour après sa défaite face à la Chine. Cette fois-ci, les Lionnes « blessées » espérent surpasser leur record face au Canada, aux Pays-Bas et à la Nouvelle-Zélande dans le groupe E. « J’étais très fière de participer à cette Coupe du monde parce que c’était une première. C’est le rêve pour tout footballeur. Ça a été positif pour le Cameroun, pour l’Afrique en général et pour moi en particulier », souligne l’attaquante Gaëlle Enganamouit au micro de Fifa.com.

Lire l’article original ici.

Crédit image/Le point

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community