Association for Free Research and International Cooperation

En conflit avec Facebook, les fondateurs d’Instagram démissionnent

26.09.2018
Les deux fondateurs d'Instagram seraient en désaccord avec les dirigeants de Facebook depuis plusieurs mois, selon la presse américaine

Instagram a perdu lundi soir ses deux cofondateurs. Mike Krieger et Kevin Systrom ont annoncé leur démission dans une déclaration publiée sur le site de l’entreprise. « Mike et moi sommes reconnaissants pour les huit dernières années chez Instagram et six ans chez Facebook (…). Nous allons prendre des congés pour explorer à nouveau notre curiosité et notre créativité », a écrit Kevin Systrom, directeur général (CEO) d’Instagram.

Kevin Systrom, 34 ans, dont la fortune est estimée à 1,4 milliards de dollars par Forbes, a créé l’application en 2010 avec Mike Krieger, 32 ans, qui a le titre de directeur des affaires technologiques. Tous deux étaient alors étudiants à l’université de Stanford dans la Silicon Valley.

« Kevin et Mike sont d’extraordinaires leaders et Instagram reflète l’alliance de leurs talents créatifs. J’ai beaucoup appris en travaillant avec eux ces six dernières années et j’y ai pris beaucoup de plaisir », a réagi Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, dans un tweet. « J’ai hâte de voir ce qu’ils vont construire à présent ».

Un départ sur fond de désaccords

Selon le Wall Street Journal, Krieger et Systrom « étaient en conflit ces derniers mois à propos de l’autonomie d’Instagram » notamment parce que « les dirigeants de Facebook, y compris Mark Zuckerberg, poussaient Instagram à élargir rapidement le nombre d’utilisateurs » de l’application.

Instagram, racheté en 2012 pour un milliard de dollars par Facebook, a annoncé au mois de juin avoir franchi la barre du milliard d’utilisateurs. Pour Facebook, qui souffre d’une érosion nette de son audience parmi les ados et jeunes adultes, l’application est devenue un axe de développement majeur. Le réseau social, qui tire la quasi-totalité de ses revenus de la publicité, a besoin de ces plateformes comme Instagram pour y placer des contenus publicitaires, faute d’espace suffisant sur Facebook.

Ce double départ chez Instagram intervient alors que Facebook traverse depuis des mois la plus grave crise de son histoire, vilipendé de toute part, accusé d’avoir servi de plateforme de manipulation politique, en particulier pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, ou d’avoir laissé filer les données de dizaines de millions d’utilisateurs à leur insu vers la firme britannique Cambridge Analytica.

article a consulté sur : https://lexpansion.lexpress.fr

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community