Association for Free Research and International Cooperation

Log in Join the community

«La propreté est à côté de la bonté», comment les pays africains interprète ce proverbe?

18.09.2018
John Wesley, un clerc et théologien anglais, dans l'un de ses sermons en 1778, a déclaré: «La propreté est proche de la piété». Cela souligne simplement l'importance de la propreté dans l'existence humaine, ce qui signifie être physiquement propre, ordonné et moralement droit. Alors que certains pays africains se sont engagés à adhérer à ces principes, d’autres sont loin derrière pour maintenir leur environnement propre.

La plupart des grandes villes africaines sont chargées de déchets solides. Les matières solides inutiles ou indésirables générées par les activités humaines quotidiennes, qu’elles soient résidentielles, industrielles ou commerciales. Une mauvaise gestion des déchets est l’une des choses qui affectent bon nombre de grandes villes comme Onitsha, Douala, Accra, Kampala, Addis-Abeba, pour n’en citer que quelques-unes.
Les autorités en place, avec leurs attitudes laxistes et nonchalantes, n’appliquent pas les lois mises en place pour réglementer de telles actions inappropriées. Par exemple, l’interdiction d’utiliser des sacs en plastique ne semble pas avoir de conséquences car il y a plus de sacs en plastique sur les marchés que jamais auparavant, certains d’entre eux étant imprimés «non biodégradables». On est obligé de se demander ce qu’il advient de ces sacs non biodégradables lorsqu’ils sont hors d’usage.
Par ailleurs, les sociétés en charge de la gestion des déchets telles que HYSACAM (Hygiène et Santé au Cameroun) avec des filiales dans d’autres pays comme le Tchad, le Niger, le Bénin et le Libéria ne collectent pas les déchets et vident leurs poubelles aussi souvent que ils devraient dans certaines régions, conduisant à des tas de déchets massifs.
Néanmoins, d’autres pays africains ont trouvé une solution à leurs problèmes de déchets, conduisant à des villes propres et sans tache, telles que Nairobi, Le Cap, Dar es-Salaam et Kigali. Kigali, la capitale du Rwanda, souvent qualifiée de «ville la plus propre de l’Afrique», a mis en place «Umuganda», ce qui signifie «se rassembler dans un but commun» pour nettoyer leur espace public.

 

 

Que peut-on faire avec les ordures déjà empilées?

De nos jours, les déchets sont un atout pour certains pays comme la Suède, la Chine et l’Éthiopie. Ces pays disposent d’usines de production d’énergie et de biogaz, où les déchets sont utilisés pour produire de l’électricité et du biogaz. C’est une manière de transformer une mauvaise situation en bonne, car ces usines de valorisation énergétique non seulement nettoient l’environnement mais apportent une solution aux pannes de courant qui affectent de nombreuses villes d’Afrique.

Il convient de noter que le biogaz et l’électricité produits par ces centrales de valorisation énergétique constituent une option saine et moins coûteuse pour les Africains qui vivent avec des budgets limités. Il est respectueux de l’environnement, prévient la pollution des sols et de l’eau et génère des engrais organiques pour les communautés dont la source de subsistance est l’agriculture et l’agriculture durable. La santé globale et les conditions de vie de nombreux Africains s’amélioreront si d’autres pays utilisent ces déchets.

                    Dôme de stockage biogaz : centrale de traitement de déchets suède

 

 

VOIR ÉGALEMENT:

Malnutrition: La Centrafrique et Madagascar parmi les pays les plus touchés par la faim
La plupart des grandes villes africaines sont chargées de déchets solides. Les matières solides inutiles ou indésirables générées par les activités humaines quotidiennes, qu’elles soient résidentielles, industrielles ou commerciales. Une mauvaise gestion des déchets est l’une des choses qui affectent bon nombre de grandes villes comme Onitsha, Douala, Accra, Kampala, Addis-Abeba, pour n’en citer que […]
Le Soudan doit 16 milliards de dollars à la Banque mondiale et au FMI
La plupart des grandes villes africaines sont chargées de déchets solides. Les matières solides inutiles ou indésirables générées par les activités humaines quotidiennes, qu’elles soient résidentielles, industrielles ou commerciales. Une mauvaise gestion des déchets est l’une des choses qui affectent bon nombre de grandes villes comme Onitsha, Douala, Accra, Kampala, Addis-Abeba, pour n’en citer que […]
Présidentielle en Tunisie: scrutin mené «avec efficacité et transparence» selon l’UE
La plupart des grandes villes africaines sont chargées de déchets solides. Les matières solides inutiles ou indésirables générées par les activités humaines quotidiennes, qu’elles soient résidentielles, industrielles ou commerciales. Une mauvaise gestion des déchets est l’une des choses qui affectent bon nombre de grandes villes comme Onitsha, Douala, Accra, Kampala, Addis-Abeba, pour n’en citer que […]
To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community