Association for Free Research and International Cooperation

Egypte: Deux ça suffit, le gouvernement lance un programme pour limiter les naissances

03.04.2019
Avec 98,4 millions d’habitants, l’Égypte est le pays le plus peuplé du monde arabe. Face à la surpopulation, le gouvernement a lancé un projet pilote pour limiter les naissances dans dix gouvernorats.

Des ribambelles d’adolescents s’agrippent en riant au dos des camions pendant que des femmes aux voiles colorés, paniers de nourriture en équilibre sur la tête, convergent vers l’immense souk qui s’étend des deux côtés de la route. Cette campagne du gouvernorat de Fayoum, à une centaine de kilomètres au sud-ouest du Caire, éclate de couleurs et de vie. Le taux de natalité est ici de 4,2 enfants par femme.

Les autorités s’alarment de la surpopulation

Chaque année la population égyptienne s’accroît de 2 millions d’habitants et le pays ploie sous le poids de la surpopulation : écoles congestionnées, pollution, chômage, risque croissant du manque de ressources. Les autorités commencent à s’alarmer. En 2017, le président Abdelfattah al-Sissi déclarait même dans une conférence pour les jeunes que les deux plus grandes menaces pour l’Égypte étaient le terrorisme et la surpopulation.

Jusque-là un programme d’aide accordait des allocations aux familles les plus pauvres pour trois de leurs enfants, mais les aides devraient à présent être limitées à deux d’entre eux. Avec son projet pilote « Deux, ça suffit », le gouvernement espère voir reculer la natalité.

Des ONG, mandatées par le gouvernement, ciblent les plus pauvres. À El Shawashna, grosse bourgade du gouvernorat du Fayoum, des bénévoles font du porte-à-porte pour convaincre les familles de limiter les naissances. Shaima, l’une d’elle, s’installe à même le sol dans l’une des deux petites pièces de l’appartement d’Ikram Saad, 28 ans et déjà 4 enfants. La bénévole lit son fascicule à toute vitesse, vante les bienfaits de la limitation des naissances sur la santé des femmes. D’un ton sans appel, elle lance à Ikram : « Arrête de faire des enfants sinon ton corps va s’enlaidir et ton mari ira voir ailleurs. »

Au programme du projet pilote « Deux ça suffit » : planning familial, mise en place de cliniques fixes et mobiles et campagnes de sensibilisations.

Objectif : parvenir en 2030 à 2,4 enfants par famille.

Lire l’article original ici.

Crédit image/google images

To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community