Association for Free Research and International Cooperation

Aliments ultras transformés : L’urgence sanitaire pour des millions d’Africains

02.04.2019
Article de la rédaction AFRIC
La nutrition moderne est polluée par les produits chimiques présents dans les aliments ultratransformés. On les reconnait par leur liste d’interminables ingrédients et substances chimiques qui y sont généralement discrètement mentionné. Il s’agit des saucisses, des crèmes chocolatés, et des jambons parmi tant d’autres. Dans leur emballage super attractif, ses produits prêts à manger sont pour la plupart nuisibles pour la santé dans ce sens qu’ils contiennent des composantes chimiques comme les pesticides, dont la consommation excessive peut s’avérer nocive pour la santé.

Ces nombreux produits chimiques développés et destinés dans la culture et l’élevage, sont  en réalité utilisés pour lutter contre les agressions extérieures comme les champignons, les insectes et les mauvaises herbes présents dans les champs. Seulement leur utilisation quasi-obligatoire dans l’agriculture conventionnelle fait que ce poison se retrouve dans notre alimentation, dans nos assiettes. La dioxine présente dans les graisses animales est éparpillée sur l’environnement et s’accumule dans la chaine alimentaire.

D’autres conservateurs et additifs utilisés dans la fabrication des produits de conserve vendus dans les rayons de supermarchés sont pour certains autant dangereux que les pesticides. Ils sont à l’origine des maladies cancérigènes, cardio-vasculaires et l’obésité. Raisons pour lesquels les nutritionnistes conseillent de consommer bio pour une bonne santé hors de danger ; un idéal difficile à mettre en place.

De la préparation à la conservation en passant par le conditionnement, certains produits alimentaires  à forte teneur de substances chimiques génèrent des bactéries dangereuses pour la santé et provoquent des maladies infectieuses. D’autres contiennent un taux élevé de produit chimique utilisé dans la fabrication de ses aliments. C’est le cas du lait picot contaminé par la salmonelle en France qui a mis en danger les vies de plus de 20 nourrissons âgés entre un et six mois qui après l’avoir consommé ont été exposé aux douleurs de ventre, fièvre et diarrhée. En Mai 2017, la police brésilienne démantelait un réseau d’importation frauduleuse de poissons chinois gonflés artificiellement avec de l’eau et des produits chimiques.

Au mois d’Août de la même année, un taux élevé de Fipronil (insecticide interdit dans le traitement des animaux destinés à la chaine alimentaire) est retrouvé sur des œufs. Les pays touchés furent une vingtaine de pays européens dont les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne avant de se répandre en Asie. La Food and Drug Administration (FDA) a  admis en 2014 que le poulet  vendu aux USA contenait de l’arsenic ajouté volontairement par les préparateurs. Un produit chimique cancérigène et toxique qui est mortel à haute dose.

CHIMIE ALIMENTAIRE ET SANTE

Des recherches ont prouvé que les problèmes neurologiques sont causés par certains phytosanitaires utilisés dans le processus laboratoire et qui circulent dans notre sang. Parmi ses produits alimentaires nocifs tant vantés par les fabricants se trouvent  des charcuteries,  des boissons gazeuses et céréales, les glucides et sucres raffinés, les conserves, les viandes transformées (…).Chacun de ses aliments a un lien direct avec le cancer. La consommation quotidienne des aliments comme le Bacon, les saucisses, des Hot-dogs contenant des huiles hydrogénées exposerait à l’intoxication alimentaire et l’obésité, modifierait la santé mentale et psychologique, l’humeur et la sexualité.

En Afrique, Ces produits ultra transformés présentent un deuxième risque pour la santé des populations. Quoiqu’étant dangereux, les produits surgelés et congelés venant d’Europe  d’Asie ou d’Amérique sont pour la plupart anciens et ayant passé des années au frais sous effet de conservateurs chimiques. Une fois sur les terres africaines, ses aliments (viandes animales, huiles de cuisines, conserves) sont conservés à des hautes températures jugées élevées par rapport à celles que les industriels recommandent.

FLAMBEE D’IMPORTATIONS EN AFRIQUE

Les africains continueront de consommer des produits alimentaires nocifs à la santé à cause du manque de production locale. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), la facture des importations africaines de produits alimentaires continue d’augmenter et aurait atteint près de 41 milliards en 2017. Avec tous les hectares de terre que nous avons, les africains peuvent s’en sortir et manger sain. L’implication des dirigeants à vouloir mettre en place des industries de production et de transformation locales et à réduire cette facture est sine qua non. Ces industries faciliteront en même temps la création d’emplois et limiteront le risque d’intoxication alimentaire et de dégradation de la santé.

Les produits issus de l’agriculture biologique et de l’élevage traditionnel bien que chers poussent de façon naturelle et leur contenu est bon pour la santé. Ils ne contiennent pas de produits chimiques, tueur silencieux de l’homme. Manger bio nous éviterait également l’infertilité, les problèmes neurologiques et l’affaiblissement du système immunitaire.

Article de la rédaction AFRIC

Credit image : google image

VOIR ÉGALEMENT:

Cameroun: 22 personnes tuées, dont 14 enfants, dans le nord-ouest anglophone
Ces nombreux produits chimiques développés et destinés dans la culture et l’élevage, sont  en réalité utilisés pour lutter contre les agressions extérieures comme les champignons, les insectes et les mauvaises herbes présents dans les champs. Seulement leur utilisation quasi-obligatoire dans l’agriculture conventionnelle fait que ce poison se retrouve dans notre alimentation, dans nos assiettes. La […]
Mike Pompeo au Sénégal: la présence militaire américaine reste en suspens
Ces nombreux produits chimiques développés et destinés dans la culture et l’élevage, sont  en réalité utilisés pour lutter contre les agressions extérieures comme les champignons, les insectes et les mauvaises herbes présents dans les champs. Seulement leur utilisation quasi-obligatoire dans l’agriculture conventionnelle fait que ce poison se retrouve dans notre alimentation, dans nos assiettes. La […]
Burkina: le MPS sollicite Isaac Zida pour être son candidat à la présidentielle
Ces nombreux produits chimiques développés et destinés dans la culture et l’élevage, sont  en réalité utilisés pour lutter contre les agressions extérieures comme les champignons, les insectes et les mauvaises herbes présents dans les champs. Seulement leur utilisation quasi-obligatoire dans l’agriculture conventionnelle fait que ce poison se retrouve dans notre alimentation, dans nos assiettes. La […]
To view full news and leave comments you must be logged in. Please join the community